Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 26/02/2021 à 11h14 BNP Paribas +0,81% 50,720€
  • BNP - FR0000131104
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Les banques françaises sont capables d'absorber les chocs liés à la Covid-19 selon S&P

Les banques françaises sont capables d'absorber les chocs liés à la Covid-19 selon S&P
Les banques françaises sont capables d'absorber les chocs liés à la Covid-19 selon S&P
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Les banques françaises entrent en 2021 en étant capables d'absorber les chocs liés à la Covid-19, affirme S&P Global Ratings dans un rapport publié ce jour. Elles ne sont en revanche pas encore capables de retrouver rapidement leur rentabilité d'avant la pandémie, précise l'agence, dont les perspectives de notation sont négatives pour la plupart des établissements depuis avril 2020, date à laquelle la pandémie COVID-19 a éclaté et a déclenché une récession en Europe et dans de nombreux autres pays.

"Les perspectives négatives reflètent d'éventuelles dégradations de notation si les menaces sur la rentabilité s'accroissent, et nous pourrions être en mesure de prendre des mesures de notation sur certaines banques au cours du premier semestre", souligne Nicolas Malaterre, analyste crédit chez S&P. Toutefois, les notations tiennent également compte de l'opinion de l'agence selon laquelle les fondamentaux des banques françaises, qui ont des bilans solides et des activités bancaires et d'assurance diversifiées, restent sains et soutiennent leur solvabilité.

Les établissements financiers nationaux ont prouvé qu'ils étaient mieux préparés à cette crise que la crise financière de 2008-2009, et ils ont cette fois eu droit à un soutien sans précédent de la part des autorités nationales et européennes. Contrairement à la crise précédente, les banques ne sont pas à blâmer pour celle-ci et font plutôt partie de la solution, en aidant les entreprises et les ménages à en surmonter les retombées.

Néanmoins, S&P voit plusieurs dangers pour les bénéfices des banques françaises cette année : les restrictions liées au coronavirus pourraient devoir être maintenues ou augmentées ; une progression des défauts de paiement et des prêts non performants, principalement de la part des entreprises ; et le maintien de taux d'intérêt très bas, qui limitera les revenus même si l'économie repart.

Par conséquent, la recherche de réductions de coûts est essentielle pour éviter une érosion prononcée de la rentabilité. Elle est d'autant plus importante pour les banques françaises que leur efficacité est modeste dans un contexte européen, conclut l'agence.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !