»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/05/2019 à 17h35 Artprice.com -3,27% 12,420€
  • PRC - FR0000074783
  • SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Les ambitions d'Artprice et d'Artron

Les ambitions d'Artprice et d'Artron
Les ambitions d'Artprice et d'Artron
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Artprice revient sur son projet commercial avec Artron. Artprice -société privée française, devenue le no1 mondial du Big data dans domaine du marché de l'art- et Artron -société de services crée par l'Etat chinois dans le domaine de l'art- s'allient avec pour objectif de faire circuler entre elles les données du marché et abattre ainsi la double barrière qui isole encore la Chine du reste du monde : la langue et l'isolement numérique.

D'une part, les deux entreprises ont réalisé la nécessaire traduction des datas. D'autre part, par cet accord, la Chine qui se protège de l'hégémonie des GAFA en ayant son propre système Internet, donne à Artprice le privilège d'entrer dans le pays. La coupure, qui a longuement séparé les deux faces de l'Eurasie, s'efface donc progressivement. Dans le domaine particulier de l'art, l'information va faire désormais le tour du monde, estime Thierry Ehrmann, fondateur d'Artprice. Un 3e élément parachève cette transformation du marché : le commerce de l'art entre l'Est et l'Ouest devient fluide grâce à la vente en ligne via un paiement par WeChat, application chinoise fonctionnant dans les deux sens.

Artprice et Artron ont pour l'art, l'ambition de faire émerger des marchés de la demande, ouverts à des amateurs de tous niveaux de fortune, cultivés ou non. Les deux entreprises entendent se positionner sur un marché très différent de celui de l'offre unique, propre à l'Art contemporain du système New York, conçu pour des collectionneurs hyper riches et affairistes plutôt qu'amateurs et cultivés. Thierry Ehrmann explique : Ces marchés de la demande seront visibles en raison de leur différence et particularité et non pas de leurs cotations sidérantes, transgression spectaculaire, hyper visibilité médiatique. Cette conception réaliste et libérale de la création a de grandes chances d'être largement reconnue et adoptée au-delà du cercle Occidental.

La vision de Thierry Ehrmann est de légitimer par le marché un art jusque-là exclu... Le monde futur de l'art sans frontières sera probablement celui d'une véritable diversité créatrice plutôt que d'une uniformisation globale. Il fera place à tous les courants, y compris aux pratiques cultivées et virtuoses, dans la suite des civilisations et pas seulement en rupture.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com