»
»
»
Consultation
Cotation du 23/05/2018 à 17h37 TechnipFMC -4,56% 27,630€

Le secteur pétrolier toujours bien orienté, malgré TechnipFMC

Le secteur pétrolier toujours bien orienté, malgré TechnipFMC
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le compartiment pétrolier continue de briller ce jeudi à la Bourse de Paris, alors que le baril de brut poursuit simultanément son escalade vertigineuse, avec un Brent qui se rapproche à présent des 78$, aidé par la publication hier après-midi de stocks américains en baisse plus forte que prévu. En début de séance, Bourbon grimpe de 2,8% à 5,53 euros, suivi de Vallourec qui s'adjuge 1,6% à 5,16 euros et d'Esso qui gagne 1% à 52,30 euros. Seuls les poids lourds du secteur sont à la traîne : Total, qui possède d'importants intérêts en Iran, consolide ses gains de la veille (-0,15% à 52,70 euros), tandis que TechnipFMC recule de 1,6 à 27,40 euros après son point financier au 31 mars.

TechnipFMC un peu court

Le géant de l'ingénierie pétrolière, également côté à Wall Street, a publié des chiffres pour le 1er trimestre 2018 en-dessous du consensus, tout en faisant preuve de confiance sur la réalisation de ses objectifs annuels. Le bénéfice net est ressorti à 95,1 M$, soit 0,20$ par action (0,28$ hors exceptionnel), tandis que le chiffre d'affaires a reculé de 7,8% pour s'établir à 3,13 Mds$ et que la marge d'Ebitda est restée inchangée à 12,4%. Les analystes tablait sur un bpa de 0,34$ et un CA de 3,14 Mds$. A noter que TechnipFMC a relevé sa prévision de marge d'Ebitda ajustée des activités onshore et offshore du à au moins 11,5% pour l'année 2018, contre une précédente prévision d'au moins 10,5%.

Réunion de l'Opep fin mai

Face à la récente flambée de l'or noir, le ministre irakien du Pétrole, Djabar al Louaïbi, a déclaré mercredi que l'Opep discuterait d'une éventuelle pénurie d'offre mondiale de pétrole dû au retrait des Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien. "A la fin du mois, il y aura une réunion de l'Opep et ces sujets seront sur la table des négociations", a-t-il dit en réponse à un journaliste qui lui demandait si l'Irak comblerait le déficit d'offre attendu à la suite du rétablissement des sanctions sur les ventes de pétrole iranien.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Le secteur pétrolier toujours bien orienté, malgré TechnipFMC

Partenaires de Boursier.com