»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 17h36 BNP Paribas -0,39% 46,045€
  • BNP - FR0000131104
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Le marché sanctionne les résultats de BNP Paribas

Le marché sanctionne les résultats de BNP Paribas
Le marché sanctionne les résultats de BNP Paribas
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — BNP Paribas, première banque française à publier ses résultats du troisième trimestre, dévoile des comptes mitigés. Si le résultat net de l'établissement de la rue d'Antin a progressé de 4%, à 2,124 milliards d'euros, légèrement supérieur au consensus (2,04 MdsE), il ressort stable hors éléments exceptionnels. La plus-value de cession de titres de la filiale américaine First Hawaiian Bank et la baisse de la fiscalité aux Etats-Unis et en Belgique expliquent en effet la majeure partie de cette progression.

Le résultat d'exploitation recule de 7,9% à 2,389 MdsE pour un produit net bancaire en diminution de 0,4% à 10,352 MdsE (10,55 MdsE de consensus). Le coût du risque, à 686 ME, augmente de 2,7%.

Des activités de marché toujours en difficulté

La banque de détail et les activités de marché déçoivent particulièrement. Dans la première, les revenus ont diminué de 1,3%, alors qu'ils ont à nouveau baissé de 3,5% dans la banque de financement et d'investissement. Les revenus dans la branche FICC (obligations, devises et matières premières) ont notamment plongé de 15,1% à 680 ME, reculant pour le sixième trimestre consécutif. "L'activité de la clientèle est toujours faible sur les taux en Europe et le contexte de marché a été défavorable sur le change et dans une moindre mesure sur le crédit", souligne la BNP.

Un bilan toujours solide

La banque conserve en revanche un bilan solide avec un ratio "common equity Tier 1 de Bâle 3 plein" de 11,7%, en hausse de 25 pb par rapport à la fin juin.

Le Groupe indique enfin mettre en oeuvre activement le plan de transformation 2020, programme ambitieux de nouvelles expériences pour les clients, de transformation digitale et d'efficacité opérationnelle. Il poursuit par ailleurs le renforcement de son système de contrôle interne et de conformité.

Le titre sous pression

Le marché, qui attendait mieux de la part de la première banque française, sanctionne le titre, qui abandonne près de 4% à 45,7 euros à la mi-journée. "La croissance des revenus a clairement été plus difficile que prévu", explique Jonathan Fearon, gérant chez Aberdeen Standard Investments. "La pression sur les marges est plus importante et les activités sur les marchés n'ont pas connu le saut espéré, malgré de nombreux investissements dans la croissance".

"Nous savons que les revenus (de la BFI-NDLR) peuvent être volatils mais nous n'avons trouvé aucune bonne surprise dans les chiffres d'aujourd'hui", commente de son côté Pierre Willot, gérant de portefeuille chez Montaigne Capital.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com