»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/02/2019 à 22h15 AT&T +2,28% 30,470$
  • T - US00206R1023
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Le Département de Justice américain choqué par la fusion AT&T / Time Warner

Le Département de Justice américain choqué par la fusion AT&T / Time Warner
Le Département de Justice américain choqué par la fusion AT&T / Time Warner
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Bouclée en juin, la fusion entre l'opérateur télécom américain AT&T et le colosse des médias Time Warner n'est pas du goût du Département américain de Justice. Le régulateur antitrust US estime que la cour a fait des erreurs fondamentales en approuvant ce mariage. Selon le 'DoJ', l'opération défie toute logique économique et le juge Richard Leon, qui a validé le 'deal', se serait donc lourdement trompé. Le gouvernement américain fait donc appel, après consommation de la fusion, de la décision autorisant cette dernière. Il met surtout en avant le manque supposé de sens commun du juge Leon, qui aurait ignoré la théorie économique et les risques que l'opération ferait peser sur le consommateur (hausse des prix ?).

Le Département de Justice avait auparavant tenté de bloquer le rapprochement de 85 Mds$ (108 milliards de dollars en tenant compte de la dette assumée). L'opération avait été initialement annoncée en octobre 2016. AT&T était parvenu à finaliser ce rachat en juin, mais l'autorité américaine de concurrence refait donc désormais parler d'elle. Le DoJ juge que Leon n'a pas compris les complexités du marché de la TV payante et la nature de la concurrence de l'opérateur AT&T. Le Conseiller général David McAtee d'AT&T estime de son côté qu'il n'y a rien de neuf, dans les éléments avancés par le DoJ, susceptible de renverser le verdict de Leon.

Le juge Richard Leon avait plusieurs options en juin. Il pouvait bloquer la fusion comme le demandait le département de la justice, l'autoriser sans conditions ou encore l'autoriser avec des conditions (cessions...) Il avait alors choisi l'option la plus favorable aux entreprises concernées, en prenant le contrepied du gouvernement et de Donald Trump.

AT&T, le premier câblo-opérateur américain et le deuxième opérateur mobile, avait lancé en octobre 2016 une offre de rachat de plus de 85 Mds$ sur Time Warner, propriétaire notamment de la chaîne 'HBO', des studios de cinéma Warner ou encore de la chaîne d'informations 'CNN'. L'objectif affiché de cette opération verticale est de contrer l'ascension rapide des nouveaux médias en streaming (Netflix, Google, Amazon...), qui laminent les marges des acteurs traditionnels de la TV par câble. Le nouvel ensemble doit par ailleurs gérer un endettement massif de plus de 180 milliards de dollars.

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com