Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 21/09/2020 à 12h21 Renault -5,41% 21,410€
  • RNO - FR0000131906
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Le Conseil de Nissan se réunit, Carlos Ghosn risque jusqu'à 10 ans de prison

Le Conseil de Nissan se réunit, Carlos Ghosn risque jusqu'à 10 ans de prison
Le Conseil de Nissan se réunit, Carlos Ghosn risque jusqu'à 10 ans de prison
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le sort de Carlos Ghosn au sein de Nissan Motors devrait être scellé dans les prochaines heures. Le conseil d'administration du constructeur japonais se réunit ce soir au Japon pour statuer sur l'avenir de son président Carlos Ghosn, en détention depuis lundi pour des accusations de fraude fiscale.

Pas de conférence de presse ce jeudi

Si Nissan ne tiendra pas de conférence de presse ce jeudi, la presse nippone divulgue chaque jour de nouvelles informations sur celui qui est une véritable star dans l'archipel. Ainsi, selon le journal Asahi Shimbun, Carlos Ghosn aurait demandé par courriel à Greg Kelly, administrateur de Nissan lui aussi sur la sellette, de falsifier ses déclarations de revenus. Le parquet de Tokyo a probablement saisi ses emails et pourrait les utiliser comme preuves, ajoute le journal, qui cite des sources anonymes.

Emploi fictif pour la soeur du dirigeant ?

Selon le 'Yomiuri', plus gros tirage de la presse nippone qui cite également des sources anonymes, l'enquête interne menée par Nissan a révélé que Carlos Ghosn avait demandé depuis 2002 qu'une somme d'environ 100.000 dollars par an soit versée à sa soeur aînée en rémunération d'une "activité de conseil" fictive. Toujours selon la presse locale, l'industriel, également PDG de Renault, aurait profité de fonds de la société pour s'offrir plusieurs résidences à travers le monde.

Nissan accuse son patron d'avoir minoré ses revenus déclarés aux autorités japonaises et d'avoir utilisé des fonds de l'entreprise à des fins personnelles.

Jusqu'à 10 ans de prison?

Le procureur de Tokyo a déclaré que C.Ghosn pourrait être condamné à 10 ans de prison si les accusations portées à son encontre s'avèrent exactes, ajoutant que ses actions constitueraient un "crime grave", plus grave qu'un 'simple délit d'initié'.

©2018-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !