»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/11/2018 à 17h38 Carrefour -0,74% 17,400€

Le CAC40 n'avait plus connu une telle chute depuis août 2015

Le CAC40 n'avait plus connu une telle chute depuis août 2015
Le CAC40 n'avait plus connu une telle chute depuis août 2015
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le mois d'octobre a laissé des traces en bourse. Comme nous l'évoquions il y a trente jours, octobre est souvent considéré comme le mois de tous les dangers et rime souvent avec volatilité. Le millésime 2018 n'a pas échappé à la règle même si certains mois d'octobre se sont révélés beaucoup plus noirs sur les marchés financiers. Il n'en reste pas moins qu'avec une baisse de 7,28% le mois dernier, le CAC40 enregistre sa plus mauvaise performance mensuelle depuis août 2015. Le Stoxx 600 accuse lui une perte de 5,6%, du jamais vu depuis janvier 2016. Et le bilan aurait pu être encore plus négatif sans le gros rebond intervenu le 31 octobre.

Carrefour et Sanofi se distinguent

Au sein de l'indice vedette parisien, seules quatre valeurs sont parvenues à finir le mois dans le vert : Carrefour (+3,94%), dont l'accélération de la croissance interne au troisième trimestre a séduit, Sanofi (+2,98%), dont la nouvelle révision des objectifs annuels a été saluée, Veolia (+2,5%) et Orange (+0,62%).

Atos, Valeo et ArcelorMittal ont souffert

A l'inverse, les replis ont été marqués pour quelques grands noms de la place. On citera notamment Atos (-26,1%) et Valeo (-23,7%), durement sanctionnés après leur avertissement sur résultats, ou encore ArcelorMittal (-17,8%), victime du regain d'aversion au risque. Malgré une très belle publication trimestrielle, Kering perd 14,75%, pénalisé par les craintes de ralentissement de la demande chinoise, STMicroelectronics cède 14,4% après des prévisions jugées décevantes et Dassault Systèmes redonne 13,9%. La chute des GAFA à Wall Street a logiquement pesé sur le compartiment technologique français.

Total reste la 1ère capitalisation devant LVMH

Ces fortes variations ont entraîné quelques changements chez les poids lourds de la cote. Si Total affiche toujours la première capitalisation à Paris avec 136,1 milliards d'euros, LVMH pointe juste derrière (134,8 MdsE). L'Oréal (111,2 MdsE) et Sanofi (99,2 MdsE) sont distancés.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com