»
»
»
»
Consultation
Cotation du 14/12/2018 à 17h35 Ldlc -1,24% 6,370€

LDLC plonge dans le rouge au 1er semestre, embellie attendue

LDLC plonge dans le rouge au 1er semestre, embellie attendue
LDLC plonge dans le rouge au 1er semestre, embellie attendue
Crédit photo © LDLC

(Boursier.com) — LDLC dévoile ses comptes intérmédiaires au 30 septembre. Sur le premier semestre 2018-19 (période d'avril à septembre), le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 234,6 ME contre 215,5 ME l'an dernier, en croissance de 8,9%. Le Groupe Olys, acquis en janvier 2018, contribue pour 29,4 ME à cette croissance. En revanche, l'ensemble des indicateurs de rentabilité se dégradent...

Poids des investissements

Le périmètre Groupe LDLC (hors Olys) affiche un EBITDA de -1,3 ME avec une progression de 3,8 ME des charges de personnel et de 0,6 ME des charges externes par rapport au 30 septembre 2017. L'EBITDA du Groupe Olys s'inscrit à -0,6 ME sur la période. Le Groupe Olys réalisant plus de 60% de son activité au deuxième semestre, il aura en année pleine une contribution positive aux résultats du Groupe.

L'EBITDA du semestre est impacté par les moyens supplémentaires mis en place pour accompagner l'ensemble des projets (systèmes d'information et plateformes web, lancement de l'activité en Espagne, recrutement d'une équipe BtoB en région parisienne, création d'une cellule R&D, développement du réseau de magasins,...).

Au final, le résultat opérationnel courant bascule dans le rouge, à -4,4 ME contre +4,1 ME au S1 2017-18. Le résultat net part du Groupe constitue une perte de 3,5 ME, à comparer à un bénéfice de 2,5 ME l'an dernier à la même date.

Guidance 2021 en suspens...

Sur le plan de l'activité, le Groupe LDLC devrait bénéficier au deuxième semestre 2018-2019 de tendances plus favorables tandis que, sur le plan financier, le il dispose de plusieurs leviers d'amélioration qui lui permettront de retrouver un EBITDA nettement positif dès le deuxième semestre 2018-2019.

Néanmoins, LDLC ne réitère pas à ce jour son ambition 2021. En effet, si les ambitions ne sont pas remises en question de manière globale, la dynamique pour les atteindre et les délais nécessaires sont eux difficiles à estimer aujourd'hui de manière fiable.

En conclusion, les résultats constatés au premier semestre 2018-2019 sont liés principalement aux investissements engagés par le Groupe pour renforcer sa place sur les marchés du High-Tech et se doter de nouveaux moteurs de croissance. Après 2 ans de structurations fortes et essentielles pour porter la croissance future, le Groupe va dorénavant pouvoir se consacrer entièrement à poursuivre son plan stratégique visant à conforter sa place parmi les leaders du marché français et prendre une position significative sur le marché ibérique.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com