Cotation du 09/12/2022 à 17h35 LDC +1,44% 105,500€
  • LOUP - FR0013204336
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

LDC : refranchit le cap des 100 euros

LDC : refranchit le cap des 100 euros
LDC : refranchit le cap des 100 euros

(Boursier.com) — LDC grimpe de 2% à 101 euros ce jeudi, après avoir dégagé au premier semestre de son exercice 2022-2023 un excédent brut d'exploitation de 240,1 ME contre 198,3 ME au 1er semestre de l'exercice précédent, en hausse de 21%. Il représente 8,8% du chiffre d'affaires de la période contre 8,3% à période comparable. Le résultat opérationnel courant s'élève à 120,9 ME (4,4% du chiffre d'affaires contre 4,3% sur la même période de l'exercice précédent). Le résultat net part du Groupe est en progression à 93,9 ME contre 80,1 ME à période comparable.
LDC avait réalisé sur la période un chiffre d'affaires de 2.735,5 ME, en hausse de 14,2% (+13,2% à périmètre identique et taux de change constant) sur un an. Les volumes commercialisés baissent de 3,3% et de 4,2% à périmètre identique mais les revalorisations tarifaires ont favorisé les facturations.

En dépit du contexte inflationniste persistant, LDC annonce disposer d'une bonne visibilité sur le deuxième semestre de son exercice, intégrant l'ensemble des hausses de charges attendues sur la période. Le groupe reste toutefois vigilant quant à la situation sanitaire pour l'instant maîtrisée et à l'évolution de la consommation à l'approche des fêtes de Noël. Compte tenu de cette bonne visibilité, LDC a l'ambition de franchir le cap des 5,8 milliards d'euros de chiffre d'affaires associé à un taux de marge opérationnelle courant d'au moins 4,5%. L'atteinte de ces objectifs sera également conditionnée par l'obtention de hausses tarifaires indispensables dans le pôle Traiteur.

En ordre de marche

Pour l'exercice 2023-2024, le groupe se dit en ordre de marche pour faire face à l'inflation des coûts de l'énergie et des autres charges opérationnelles sur tous ses pôles et l'ensemble de la filière volaille (couvoirs, usines d'aliments et éleveurs). Dans cette perspective, de nouvelles revalorisations tarifaires sont déjà en discussion avec l'ensemble des clients à hauteur de 10% en moyenne pour la volaille en France et de plus de 15% dans le traiteur.

A moyen terme, LDC confirme l'ensemble des objectifs fixés dans le cadre de son plan stratégique : franchir le cap des 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires à 5 ans. Cette nouvelle dimension doit s'accompagner d'une progression de la rentabilité avec un objectif de près de 560 ME d'EBITDA sur l'exercice 2026-2027, en progression de 40% par rapport à 2021-2022.

Portzamparc parle d'une "solide publication dans un contexte difficile (forte inflation et impact de la grippe aviaire sur les volumes). Le groupe prouve encore son 'pricing power' avec les hausses de prix passées sur le semestre". De quoi viser un cours de 149 euros en restant à l'achat sur le dossier...

©2022

A lire aussi sur LDC

Aucune actualité disponible.
Plus d'actualités

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !