»
»
»
»
Consultation
Cotation du 23/10/2018 à 17h35 Latecoere -5,20% 3,375€

Latécoère au tapis après des semestriels mitigés

Latécoère au tapis après des semestriels mitigés
Latécoère au tapis après des semestriels mitigés
Crédit photo © ©Rémy Gabalda_Latécoère

(Boursier.com) — Rien ne va plus pour Latécoère qui enchaîne une cinquième séance de baisse ce mercredi pour inscrire de nouveaux planchers annuels, à 3,77 euros (-3,8%). En cause, le net recul des résultats du premier semestre 2018, dont la teneur vient juste d'être dévoilée. Pour un chiffre d'affaires de 320,8 millions d'euros, en baisse de 8,5% en données publiées et de 2,9% à taux de change constant, l'équipementier aéronautique voit son résultat opérationnel courant chuter de 33,2 à 7,1 ME. Le bénéfice net suit le même chemin en plongeant à 2,8 ME sur ce 1er semestre, contre 38,5 ME dégagés un an plus tôt.

Plan de transformation et dollar

Latécoère explique le trou d'air sur sa rentabilité par les frais de démarrage des nouveaux sites industriels et l'impact des mesures d'accompagnement du plan de Transformation 2020, en plus des effets négatifs de la détérioration de la parité euro/dollar sur les deux branches (Aérostructures et Systèmes d'interconnexion).

Le groupe annonce que les effets de cette feuille de route stratégique vont s'accélérer en seconde partie de 2018, avec une amélioration attendue du taux de marge opérationnelle et un Free Cash-Flow des opérations positif. "En 2019, l'intensification des efforts de réduction des coûts devrait permettre de retrouver un niveau de résultat opérationnel en ligne avec 2017", écrit encore Latécoère dans son communiqué de presse.

FCF temporairement dans le rouge

Au cours du S1, Latécoère a accéléré ses investissements et constitué des stocks de prévention pour mettre en oeuvre le plan de Transformation dans les meilleures conditions et ne pas altérer les livraisons clients. Ainsi, le Free Cash-Flow des opérations est temporairement négatif et ressort à -28,3 ME au 30 juin 2018, après prise en compte d'éléments non récurrents à hauteur de 17,8 ME. Ceux-ci intègrent essentiellement les décaissements liés au Plan de Sauvegarde de l'Emploi (PSE) et aux investissements des nouveaux sites industriels.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com