Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/01/2020 à 12h17 Lagardere -0,05% 18,740€
  • MMB - FR0000130213
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Lagardere : Amber persiste et signe !

Lagardere : Amber persiste et signe !
Lagardere : Amber persiste et signe !
Crédit photo © Lagardère

(Boursier.com) — Amber a appris à la lecture du communiqué de presse de Lagardère SCA (Lagardère) du 10 octobre 2019 que Lagardère et Lagardère Capital & Management (LC&M), la holding personnelle de Monsieur Arnaud Lagardère, lui "réclament en justice 84 millions d'euros" pour les indemniser d'une "campagne de déstabilisation" qui durerait depuis plus de trois ans et aurait pour conséquence "une baisse significative de son cours de bourse".

Cette annonce est surprenante à plus d'un titre, souligne Amber :

-Amber rappelle tout d'abord que si "campagne de déstabilisation" il y a, c'est à son encontre, puisque la procédure annoncée par Lagardère constituera la 5ème action introduite par elle visant directement ou indirectement d'Amber en moins d'un an.

-Quant à la "baisse significative de son cours de bourse", Amber est contrainte de rappeler que, malheureusement, sur les 15 dernières années, le cours de bourse de Lagardère a sous-performé l'indice SBF 120 de 167%, l'indice Stoxx Europe 600 Media de 163% et l'indice CAC 40 de 129%, et que le dénominateur commun sur cette période n'est pas Amber, mais la Gérance et le Conseil de Surveillance.

Analyse critique

"En réalité, par cette nouvelle action aussi violente qu'infondée, Lagardère espère parvenir à intimider Amber et, à défaut, dissuader tous les autres actionnaires qui envisageraient, comme elle, d'émettre une analyse critique sur la gestion de la société et d'exercer leurs droits d'actionnaires" poursuit le fonds.

"Cette manoeuvre de diversion et d'intimidation n'effacera pourtant pas le bilan de la Gérance en place : entre 2003 et 2018, le résultat net par action de Lagardère a chuté de 40% lorsque dans le même temps, les coûts facturés par LC&M - qui correspondent aux rémunérations et frais exposés par le Comité Exécutif de Lagardère - ont augmenté de 79%, alors même que ce Comité s'est réduit, passant de neuf à cinq membres sur cette même période.
En d'autres termes, alors que le résultat net de la société a diminué sur la période, que la destruction de valeur a été de 4,1 milliards d'euros en termes de charges de restructurations et de dépréciations d'actifs (sachant que la capitalisation boursière de la société est de 2,7 milliards d'euros), les rémunérations octroyées aux membres du Comité exécutif ont totalisé 156 millions d'euros".

Réalité objective

Amber conclut : "Lagardère pourra continuer à engager des procédures judiciaires à l'encontre d'Amber, cette réalité objective de la situation de la société ne changera pas tant que la Gérance n'aura pas décidé de revoir sa gestion et sa gouvernance pour renouer avec une dynamique de création de valeur sur le long terme qui bénéficiera à l'ensemble des parties prenantes. Amber est convaincue de ce potentiel, raison pour laquelle depuis 2016, elle a acquis plus de 6.500.000 titres, pendant que Monsieur Lagardère en cédait 916.6009.
Amber entend donc poursuivre sa démarche et regrette que le prochain rendez-vous avec la société se déroule devant les tribunaux plutôt qu'en assemblée générale, où la démocratie actionnariale, si chère à Lagardère, est censée pouvoir s'exprimer."

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com