Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 25/09/2020 à 11h30 Lafuma +9,15% 17,900€
  • LAF - FR0000035263
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Lafuma : la perte opérationnelle courante s'établit à -2,7 ME

Lafuma : la perte opérationnelle courante s'établit à -2,7 ME
Lafuma : la perte opérationnelle courante s'établit à -2,7 ME
Crédit photo © Lafuma

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires du premier semestre de Lafuma s'établit à 59,6 millions d'euros, en recul de 12,5 ME (-17%) par rapport au chiffre d'affaires retraité de la sortie de consolidation du pôle Surf et de 27,3 ME (-31%) par rapport au chiffre d'affaires publié au 30 juin 2019. Il est fortement marqué par les effets de la fermeture des réseaux de distribution en "magasins physiques", du fait de la pandémie de COVID 19.

La fermeture des magasins physiques à partir de la mi-mars 2020 s'est ressentie sur la distribution du premier semestre 2020 qui a été réalisée à 76% par le réseau "wholesale" (grossistes) contre 79% au premier semestre 2019, à 11% par le réseau "retail" comprenant les boutiques et les magasins dits "d'usine" et à 13% par le e-commerce contre 5,5% en 2019. La consommation s'est fortement reportée sur le e-commerce, dont la croissance s'élève à plus de 100% dans le Groupe.

... mais avec une incidence contrastée sur les activités

Alors que l'activité outdoor a été déstabilisée par les conséquences de la pandémie, et particulièrement par la fermeture des points de vente et du confinement avec restriction portant sur les activités d'outdoor, l'activité mobilier a bénéficié d'une forte demande des particuliers confinés qui ont souhaité profiter de leurs extérieurs. Le site commerçant de Lafuma Mobilier a vu ses ventes progresser de 177% sur la période.

Sous les effets combinés de la vente de sa marque Eider et de la fermeture forcée des magasins pendant la période de confinement, les ventes nettes du pôle Montagne se sont contractées de 13,8 ME (dont 1,2 ME sur Eider), soit -34%, rendant la contribution opérationnelle négative à -0,3 ME en 2020 comparé à +6,6 ME en 2019.

A l'inverse, le pôle Mobilier qui a profité de l'attrait des consommateurs pour l'aménagement de leurs espaces extérieurs en période de confinement, et de son site de e-commerce performant, a vu son chiffre d'affaires rester stable, alors que les magasins de distribution étaient fermés. Le chiffre d'affaires du pôle Mobilier s'établit à 32,1 ME en progression de 3,5% par rapport au premier semestre 2019. La contribution opérationnelle de 10 ME est en léger recul à 31,1% (33,5% en 2019).

La perte opérationnelle courante s'établit à -2,7 ME en baisse de 5,7 ME par rapport à la même période de l'année 2019 (retraitée de la sortie du pôle Surf), reflétant une dégradation de la marge brute de 10,2 ME (à la fois effet taux et effet volume), partiellement compensée par des économies de charges externes pour 1,7 ME et de coûts du personnel pour 3 ME (effet combiné du plan de sauvegarde de l'emploi de MMG France et de la mise en oeuvre du chômage partiel).

Conséquences des faits marquants de la période

Les autres charges opérationnelles nettes s'élèvent à 1,8 ME et se décomposent en un produit de cession net de la sortie des actifs de propriété intellectuelle de la marque Eider(R) pour 5,7 ME et en une charge de restructuration du pôle Montagne de 7,6 ME (en France pour 5,8 ME et en Chine pour 1,6 ME).

Le résultat net total s'établit à une perte de 10,1 ME. Retraité des effets de la sortie de l'activité Oxbow et des conséquences de la cession des droits de propriété intellectuelles d'Eider et de l'arrêt de l'activité en Chine, il aurait été négatif de -3,4 ME.

Situation financière

Au 30 juin 2020, les capitaux propres du groupe s'élèvent à 76,1 mEUR, en dégradation de 10,5 ME par rapport à fin 2019, sous les effets combinés de la perte de la période s'élevant à -10,1 mEUR et de la comptabilisation en résultat global d'écritures techniques de variation de la juste valeur des instruments de couverture des flux de trésorerie comptabilisés en coût des stocks et de juste valeur de instruments financiers pour -0,5 ME. Le niveau des capitaux propre au 30 juin 2020 est proche de celui du 31 décembre 2018 (76,5 ME).

La trésorerie disponible à fin juin 2020 s'élève à 37,1 ME, et la trésorerie nette à 34,7 ME, en amélioration de 2,7 ME par rapport au 31 décembre 2019, du fait des flux positifs générés par les opérations d'investissement et de désinvestissement pour 6,2 ME et du remboursement théorique des obligations liées au droits d'utilisation des actifs (IFRS 16) pour 2,9 ME ; l'activité a consommé des flux nets de trésorerie sur le semestre limités à 2,4 ME, grâce à une gestion stricte du besoin en fonds de roulement. Enfin, la sortie de l'activité Surf a eu un effet positif de 1,6 ME sur la trésorerie consolidée.

Perspectives

"Nous sommes convaincus que les effets de la crise liée au COVID 19 influenceront nos vies et nos comportements d'achat. La numérisation et le commerce électronique joueront un rôle important en combinaison avec un commerce de détail plus fortement orienté vers le service et l'innovation. Nous ne nous attendons cependant pas à ce que les consommateurs changent fondamentalement, mais nous voyons plutôt la crise du COVID 19 comme un accélérateur des tendances déjà existantes.
Nos mesures stratégiques restent actuelles : augmenter la désirabilité de nos marques, accélérer la croissance du commerce électronique, constamment lancer des innovations, se rendre plus visible à l'international, se concentrer sur nos clients et sur la durabilité de nos produits. Nous sommes convaincus que ces leviers deviendront encore plus importants et permettront une reprise rapide de la croissance rentable pour notre Groupe" commente la direction qui conclut : "Les perspectives pour le second semestre ne sont cependant pas faciles à prévoir, dépendant avant toute chose, de la poursuite de la propagation du coronavirus, ou au contraire de son arrêt. Si l'amélioration de la situation et les dispositions gouvernementales dans les divers pays où le Groupe distribue ses produits permettent un assouplissement des mesures en place, le Groupe pourrait entrevoir une récupération partielle du retard sur chiffre d'affaires au cours du second semestre, après retraitement du chiffre d'affaires des marques cédées, Oxbow et Eider".

©2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !