Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/05/2021 à 16h00 Lacroix -1,75% 45,000€
  • LACR - FR0000066607
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Lacroix : des perspectives favorables

Lacroix : des perspectives favorables
Lacroix : des perspectives favorables
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A titre de rappel, suite au changement de date de clôture, l'exercice a eu une durée exceptionnelle de 15 mois, du 1er octobre 2019 au 31 décembre 2020. Par conséquent, il n'est pas directement comparable à l'exercice précédent d'une durée de 12 mois, clos le 30 septembre 2019. Dans un but de meilleure comparabilité et pour information, Lacroix présente cependant certains agrégats financiers sur une base proforma 12 mois (du 1er janvier au 31 décembre 2020).

Après un début d'exercice porté par une activité toujours soutenue avec un 1er trimestre en hausse de 7,6%, la dynamique de croissance a été logiquement stoppée par le 1er confinement national, impactant la fin du 2e trimestre (-7,5% sur la période de janvier à mars) et surtout le 3e trimestre (-36,1% pour la période d'avril à juin). Sur l'ensemble de l'exercice 2019-2020 (15 mois, du 1er octobre 2019 au 31 décembre 2020), Lacroix enregistre un chiffre d'affaires de 566,3 millions d'euros, en hausse de +17,6% en données publiées. Sur une base proforma (12 mois, du 1er janvier au 31 décembre 2020) ce dernier ressort à 441 ME, en recul de -8,4%, parfaitement en ligne avec l'objectif annoncé au printemps 2020 (baisse attendue de l'ordre de 10%).

L'Ebitda ressort à 34,6 ME, en hausse de +19,7% en données publiées, représentant 6,1% de l'activité totale de la période.

En données publiées, le Résultat Opérationnel Courant (ROC) s'inscrit à 20,1 ME, en baisse limitée de 3,0% par rapport à l'exercice 2018/2019. La marge opérationnelle courante résiste bien avec une baisse limitée de 70 points de base, à 3,6%. Sur une base pro forma 12 mois, le résultat opérationnel courant s'établit à 14,4 ME soit une marge en baisse de 1 point à 3,3% par rapport à l'exercice 2018/2019. Les mesures immédiatement prises au printemps pour préserver les fondamentaux financiers du Groupe, ainsi que le net redressement de l'ensemble des activités dès le 4e trimestre ont ainsi permis de limiter l'impact de la crise sur la rentabilité opérationnelle.

Le résultat opérationnel s'établit à 19,1 ME et intègre des charges exceptionnelles nettement inférieures à celles enregistrées sur l'exercice 2018-2019 (1 ME contre 4,4 ME).

Après prise en compte du résultat financier et de la charge d'impôt, le résultat net part du Groupe reste positif à hauteur de 11 ME.

Situation financière saine

Lacroix affiche des flux nets de trésorerie générés par l'activité en nette hausse à 48 ME (6,3 ME en 2018/2019). Au-delà du rallongement de la durée de l'exercice à 15 mois, cette bonne performance provient de l'amélioration du BFR constatée sur l'ensemble de la période, en progression de 21,7 ME et qui bénéficie pour partie d'un rétablissement des fondamentaux (dégradation de 15,7 ME sur l'exercice précédent) et d' une amélioration des encaissements clients sur la fin d'année civile.

Le Groupe a par ailleurs poursuivi son programme d'investissement afin de préparer la croissance future et de profiter pleinement de la reprise. A ce titre, les investissements hors financiers et variation de périmètre se sont élevés à 17,2 ME sur la période (11,7 ME sur l'exercice précédent). 2,2 ME sont liés au projet d'usine 4.0 Symbiose, dont le calendrier est toujours respecté malgré le contexte. Pour rappel, ce nouveau site, qui bénéficie du soutien financier de la BPI, devrait être en capacité d'atteindre 100 ME de chiffre d'affaires d'ici à 2027. Sa livraison reste prévue pour la fin d'année.

Au total sur la période, Lacroix a généré 30,8 ME de Free Cash Flows (hors investissements financiers et hors incidence des variations de périmètre). Enfin, un PGE a été obtenu en juin pour un montant de 18,5 ME. Sur la période, l'endettement est en nette amélioration avec un ratio de 'gearing' qui ressort au 31 décembre 2020 à 0,29 (0,54 au 30 septembre 2019). Avec une trésorerie de 54,4 ME au 31 décembre, le Groupe dispose d'une situation financière saine, lui donnant de solides moyens de financer ses ambitions de croissance, organique ou par acquisitions.

Un dividende de 0,68 euro par action sera proposé à l'occasion de la prochaine Assemblée Générale des Actionnaires. Cette proposition intègre une diminution de 20% du taux de distribution habituel pour tenir compte du contexte particulier de l'année 2020.

Perspectives

Vincent Bedouin, Président Directeur Général de Lacroix, confirme : Si la crise sanitaire nous a logiquement pénalisé nous obligeant à différer l'atteinte des objectifs de notre plan stratégique Ambition 2020, nous n'en restons pas moins très satisfaits de la résilience démontrée par l'ensemble de nos activités, qui ont su retrouver rapidement le chemin de la reprise. Notre capacité à assurer une continuité d'activité auprès de nos clients et les intégrations réussies de nos dernières acquisitions nous ont ainsi permis de faire face à ce contexte sans précédent. Si la situation actuelle impose encore la prudence, nous sommes maintenant en ordre de marche pour préparer la croissance de demain et nous fixer de nouvelles ambitions.

Alors que les signes de reprise se confirment au fil des mois, Lacroix est en ordre de marche pour renouer avec une trajectoire positive tant en termes de croissance que de progression de sa rentabilité.

Le Groupe devrait également continuer à profiter des contributions significatives de ces dernières acquisitions, que ce soit dans l'IoT industriel et l'intelligence artificielle avec eSoftThings (acquisition réalisée en juillet 2020) ou sur le marché porteur du Smart Grid avec SAE IT Systems (acquisition réalisée en février 2019).

Au regard de ces perspectives favorables, de nouvelles ambitions seront dévoilées à l'occasion de la présentation du nouveau plan stratégique, le 7 avril 2021. Ce plan sera l'occasion de partager les objectifs et les priorités stratégiques qui porteront le développement du Groupe pour les 5 prochaines années.

©2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !