»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/06/2018 à 17h35 Societe Generale -1,45% 36,915€
  • GLE - FR0000130809
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

La Société Générale prend la tête du CAC40

La Société Générale prend la tête du CAC40
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans une actualité très chargée, la Société Générale s'adjuge 2,4% à 38,4 euros en ce début de semaine à Paris, et prend ainsi la tête du CAC40. Outre les accords de principe trouvés avec les autorités américaines (Département de la Justice et CFTC) dans le dossier IBOR ainsi qu'avec DOJ et le Parquet National Financier français dans le 'dossier libyen', la banque fait également l'objet de rumeurs de rapprochement avec UniCredit. Selon le 'Financial Times', la banque italienne pousserait à une fusion avec la SG. "Aucune approche formelle n'a encore été faite mais les administrateurs de SocGen étudient également l'éventualité d'un tel rapprochement", affirme le FT. Une fusion entre les deux banques a été envisagée plusieurs fois au cours des 15 dernières années et de nouveau ces derniers mois, poursuit le quotidien financier, qui ajoute qu'UniCredit n'a pas souhaité faire de commentaire.

Jefferies note que ce type de spéculations n'est pas nouveau puisque les deux groupes sont en pourparlers depuis début 2010 et que la sous-performance de SG a augmenté le scénario de rapprochement entre les deux banques à moyen terme. Selon le broker, l'opération apparaît logique d'un point de vue opérationnel, avec la consolidation des deux activités en Europe centrale et de l'Est, une véritable exposition de détail en Europe et la dilution des activités d'investissement. Dans l'ensemble, ces rumeurs devraient offrir un niveau plancher au titre SG si la direction n'est pas en mesure de livrer son plan stratégique. Elles soutiendraient en effet le cours de l'action. Le courtier maintient ainsi son conseil 'achat' sur la valeur avec un objectif de 60 euros.

"Bien que la logique commerciale existe, nous pensons que la probabilité d'un accord à court terme semble faible au regard des risques d'exécution et des examens et obstacles réglementaires liés à une fusion de cette importance", écrivent pour leur part les analystes de Morgan Stanley. Pour Morgan Stanley, une opération serait peu probable avant 2019/2020 au plus tôt.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

La Société Générale prend la tête du CAC40

Partenaires de Boursier.com