»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/11/2018 à 17h37 Air France KLM -3,38% 9,648€

La publication d'Air France KLM bien accueillie

La publication d'Air France KLM bien accueillie
La publication d'Air France KLM bien accueillie
Crédit photo © Air France

(Boursier.com) — Les investisseurs semblent bien accueillir la dernière publication d'Air France KLM. Dans les premiers échanges, le titre de la compagnie franco-néerlandaise avance de 2,3% à 8,7 euros. Le groupe a réalisé un résultat d'exploitation de 1,065 milliard d'euros au troisième trimestre, en repli de 6,7%, pour des revenus de 7,55 MdsE, en hausse de 5,8% en comparable. L'Ebitda atteint 1,77 MdE et le bénéfice net, part du groupe, ressort à 786 ME (+145 ME).

"La solide performance commerciale associée aux efforts de réduction des coûts ont contribué à compenser pour une large part les effets négatifs de l'augmentation du pétrole et des devises", explique le transporteur. A change, prix du carburant et charges de retraite constants, le coût unitaire a baissé de 1% au troisième trimestre alors que la recette unitaire a progressé de 2% à change constant.

La hausse des capacités revue à la baisse en 2018

AF-KLM a par ailleurs revu à la baisse sa prévision de croissance des capacités pour l'année, à +2%, contre +2,5% auparavant. Sur la base des prévisions actuelles et de la poursuite d'un environnement positif en matière de demande, le groupe prévoit une augmentation des revenus de l'activité Passage réseaux au quatrième trimestre 2018, avec des coefficients d'occupations long courrier prévisionnels supérieurs à l'année dernière et une recette unitaire Passage stable à change constant.

KLM toujours beaucoup plus rentable qu'AF

A noter enfin la persistance de l'écart de rentabilité entre Air France et KLM. Si la marge opérationnelle de la compagnie néerlandaise s'est effritée de 1,5 point sur le trimestre, à 18,4%, elle reste nettement supérieure à celle de sa partenaire française (10,8%, en retrait de 1,9 point).

Avis d'analystes

Liberum (à 'conserver') évoque une performance raisonnable avec un résultat d'exploitation légèrement inférieur, une croissance du chiffre d'affaires qui compense les coûts de carburant plus élevés, mais pas les fluctuations monétaires défavorables. La surperformance au niveau des bénéfices nets est due à un taux d'imposition inférieur aux prévisions. Si la valorisation d'Air France KLM apparaît peu exigeante, le broker estime que le marché 'price' la compagnie à ces bas niveaux pour de bonnes raisons. Alors qu'un nouveau PDG au palmarès impressionnant a été nommé et qu'un accord salarial a été conclu avec la plupart des syndicats français, le courtier attend les détails de sa nouvelle stratégie. Plusieurs de ses prédécesseurs n'ont pas réussi à mettre en place une restructuration significative et durable, les marges et le ROCE du groupe restent faibles, et le bilan n'est pas structuré pour faire face à des conditions de marché plus difficiles, qui semblent de plus en plus imminentes.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com