»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/10/2019 à 21h47 Commerzbank -0,69% 5,303€
  • CBK - DE000CBK1001
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

La Commerzbank va supprimer des milliers d'emplois

La Commerzbank va supprimer des milliers d'emplois
La Commerzbank va supprimer des milliers d'emplois
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — A une toute autre échelle de la Société Générale, la Commerzbank annonce la suppression de 4.300 postes et la fermeture de 200 agences dans le cadre d'un vaste plan de réorganisation. La deuxième banque allemande, dont le plan stratégique "Commerzbank 5.0" sera abordé les 25 et 26 septembre prochains lors d'une réunion du conseil de surveillance, précise néanmoins qu'elle créera en parallèle 2.000 emplois dans des "secteurs stratégiques", ramenant à 2.300 le nombre de suppressions nettes. "Une nouvelle réduction des effectifs à l'échelle du Groupe est regrettable mais inévitable ", souligne le groupe.

Vers la vente de mBank

Faute de fusion avec la Deutsche Bank ou avec UniCredit, la Commerzbank a également décidé de se séparer de sa filiale polonaise mBank. Une opération qui permettrait de réduire sensiblement (d'environ 17 milliards d'euros) les actifs pondérés des risques et de libérer des fonds propres. La banque, qui détient actuellement une participation de 82% dans Comdirect, envisage également d'absorber totalement sa filiale de courtage en ligne.

1,6 milliard d'euros d'investissements

L'établissement compte investir environ 1,6 milliard d'euros dans ce nouveau plan stratégique. Les investissements dans le numérique, l'infrastructure informatique et la croissance représenteront environ 750 millions d'euros, les coûts de restructuration liés à la nécessaire réduction des effectifs et aux modifications prévues du réseau d'agences représentant les 850 ME restants, précise le groupe.

Baisser les coûts d'environ 600 millions d'euros

Ces diverses mesures doivent permettre à Commerzbank d'atteindre un niveau de coûts d'environ 600 millions d'euros inférieur à celui de l'année en cours en 2023. Il en résulterait une base de coûts ne dépassant pas 5,5 milliards d'euros à cet horizon (à la suite de la vente de mBank). Après la mise en oeuvre de sa stratégie, la société vise un rendement des capitaux propres tangibles de plus de 4% à moyen terme et le versement d'un dividende régulier.

©2019,

Partenaires de Boursier.com