»
»
»
Consultation
Cotation du 25/04/2018 à 17h35 Direct Energie (ex-Poweo) +0,43% 42,380€

La CNIL épingle Direct Energie sur les données issues des compteurs Linky

La CNIL épingle Direct Energie sur les données issues des compteurs Linky
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — La CNIL a des griefs contre Direct Energie. L'autorité chargée de la protection des données personnelles a estimé après une enquête que le fournisseur d'énergie ne respecte pas la réglementation en matière de consentement de ses clients sur la fourniture de données de consommation en relation avec le compteur communicant Linky. Dans un communiqué diffusé le 27 mars, elle reproche à Direct Energie d'induire en erreur ses consommateurs en leur demandant leur accord sur la mise en service du compteur Linky et la collecte de données de consommations horaires, en arguant d'une facturation au plus juste. Or l'installation de ces compteurs est obligatoire (sans entrer dans le débat actuel qui déchire les pro et les anti-Linky) et dépend d'Enedis, tandis que Direct Energie ne peut se prévaloir d'une facturation au plus juste alors que ses offres ne sont pas basées sur la consommation horaire. Le client a donc l'impression, erronée, qu'il choisit d'activer le compteur alors qu'il ne consent, en réalité, qu'à la collecte de ses données de consommation, estime la CNIL, qui ajoute que la société recueille de surcroît des données à la demi-heure alorsqu'elle ne le spécifie pas.

Direct Energie se défend mais obtempère

Par conséquent, le consentement au traitement de données personnelles n'est pas libre, éclairé et spécifique. La CNIL a donné trois mois à Direct Energie pour se mettre en conformité avec la loi. Il n'y aura pas de sanction si le fournisseur se conforme à l'injonction dans les délais. La société a attendu jusqu'en soirée hier pour réagir et affiche, sans surprise, une lecture un peu différente. Elle estime qu'elle demande bien l'autorisation expresse à ses clients d'obtenir leur consommation par courbe de charge. En outre, les données de consommation récupérées sont strictement utilisées dans l'intérêt du client pour qu'il maîtrise mieux sa consommation et qu'il bénéficie de conseils. Direct Energie précise enfin qu'elle vient de lancer une offre "Heures Super Creuses", qui nécessite une mesure fine de la consommation. Pour autant, la société promet qu'elle se pliera aux recommandations de la CNIL.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

La CNIL épingle Direct Energie sur les données issues des compteurs Linky

Partenaires de Boursier.com