»
»
»
»
Consultation
Cotation du 22/10/2018 à 15h30 SES +0,05% 20,410€

La 5G, future poule aux oeufs d'or pour SES et Eutelsat ?

La 5G, future poule aux oeufs d'or pour SES et Eutelsat ?
La 5G, future poule aux oeufs d'or pour SES et Eutelsat ?
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans un marché sous pression, SES résiste, en hausse de 0,5% à 19,7 euros. L'opérateur satellite affiche une progression d'environ 16% sur un mois quand le CAC40 affiche sur la même période une timide hausse de 1,5%. Les folles enchères qui viennent d'avoir lieu en Italie pour l'attribution des fréquences 5G font saliver les investisseurs. Elles ont rapporté 6,5 milliards d'euros à l'Etat italien. Le marché a rapidement fait le raccourci. SES et Intelsat pourraient être assis sur une véritable mine d'or aux Etats-Unis.

SES et Intelsat bien placés

Outre-Atlantique, les deux opérateurs contrôlent en effet environ 90% de la bande de 3,7 g à 4,2 Gigahertz, actuellement utilisée pour les émissions de télévision par satellite et demandée par les opérateurs télécoms. Or, les États-Unis mènent une lutte sans merci avec la Chine dans la course à la 5G. Pour assurer au plus vite son développement, Washington souhaite fournir aux opérateurs les capacités de fréquences accrues dont ils ont besoin. A ce titre, la Commission fédérale des communications (FCC) envisagerait de réaffecter certaines des fréquences de 3,7 GHz à 4,2 GHz. Comme le rappelle 'Bloomberg', les propriétaires actuels de ces bandes, que sont également Télésat Canada et Eutelsat, ont mis de côté leurs rivalités et ont formé un consortium proposant une vente au marché, qui, selon eux, serait plus rapide qu'une approche organisée par un régulateur.

Opérateurs satellites contre groupes télécoms

Les opérateurs satellites soutiennent un plan visant à libérer 100 MHz de spectres aux États-Unis si les nouveaux utilisateurs assument le coût de l'opportunité commerciale perdue et de l'augmentation des dépenses des clients. Les gros opérateurs américains tels que Verizon Communications, AT&T et T-Mobile US, qui s'emploient actuellement à déployer la 5G à travers les États-Unis, devraient notamment être intéressés par ces fréquences. Il leur faudra alors passer à la caisse, au plus grand bonheur des opérateurs satellites propriétaires de ces spectres. Selon Lans Vitanza, analyste chez Cowen & Co, Intelsat pourrait par exemple récolter un minimum de 5 milliards de dollars auprès des groupes télécoms US.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com