Cotation du 26/02/2024 à 17h55 L'Oreal +0,10% 450,650€

L'Oreal veut se refaire une beauté

L'Oreal veut se refaire une beauté
L'Oreal veut se refaire une beauté
Crédit photo © L'Oréal

(Boursier.com) — L 'Oréal prolonge son rebond de 0,4% ce mardi à 430 euros après sa correction de plus de 7% vendredi dernier, alors que le groupe a publié une hausse de 6,9% de ses ventes au quatrième trimestre 2023, soit une progression plus lente qu'au trimestre précédent, l'activité de "travel retail" continuant de ressentir les effets de la nouvelle réglementation sur le marché parallèle de la revente en Chine. Le chiffre d'affaires a atteint ainsi 10,61 Milliards d'euros au quatrième trimestre, légèrement sous les anticipations situées autour de 10,80 milliards d'euros, selon le consensus de place. Les activités de ventes aux voyageurs, en particulier à Haïnan et en Corée du Sud, ont été pénalisées par la répression du gouvernement chinois à l'encontre du marché parallèle de la revente, appelé Daigou. Les revendeurs achètent des stocks à des prix inférieurs sur d'autres marchés afin de les écouler sur le continent...

La marge d'exploitation de L'Oréal pour 2023 s'est établie à 19,8%, conformément aux attentes du marché, tandis que le chiffre d'affaires s'est inscrit à 41,18 Milliards d'euros (+7,6% en publié et +11% en comparable), ce qui correspond à une nouvelle surperformance d'un marché mondial de la beauté toujours dynamique.
Le résultat d'exploitation est ressorti à 8.143,3 ME, le bénéfice net par action à 12,08 euros, en hausse de +7,3%.
Le dividende proposé est de 6,60 euros, en progression de 10%. Le Cash-flow opérationnel ressort à 6,1 Milliards d'euros, en hausse de 23,9%.

Déception...

La croissance est à deux chiffres en comparable dans toutes les zones, sauf en Asie du Nord qui reste impactée par un marché de la beauté atone en Chine et par le reset du Travel Retail. "L'activité "travel retail" (ventes aux voyageurs) est clairement décevante avec la nouvelle réglementation sur le marché parallèle de la revente en Chine" commente un grand broker de la place. Les activités de ventes aux voyageurs du groupe français, en particulier à Haïnan et en Corée du Sud, ont été pénalisées par la répression du gouvernement chinois à l'encontre du marché parallèle de la revente, appelé "Daigou". Les revendeurs achètent des stocks à des prix inférieurs sur d'autres marchés afin de les revendre sur le continent...

Côté brokers, "l'Asie du Nord et le segment luxe sont bien en deçà des attentes et nous estimons que les vents contraires en Chine sont structurels et pas seulement cycliques" selon la Deutsche Bank. Pour Stifel, "la croissance à données comparables (LFL) de L'Oréal de +7% au T4 a largement raté le consensus. Du côté du positif, la 'Beauté / Dermato' a connu une fin d'année en forme... "Nous attendons des actions correctives de la part de la direction" souligne l'analyste qui reste à l'achat sur le dossier, mais avec un objectif ramené à 470 euros.
Parmi les autres avis de brokers, Morgan Stanley surpondère L'Oréal avec un objectif qui passe à 459 euros et HSBC conserve le titre avec un objectif ajusté de 407 à 410 euros.
JP Morgan reste lui 'neutre' sur L'Oréal avec un objectif de 410 euros et Jefferies est à 'sousperformance' sur le dossier, avec une cible ajustée à 355 euros.

©2024

A lire aussi sur L'Oreal

Chargement en cours...

Toute l'actualité