»
»
»
»
Consultation
Cotation du 21/08/2018 à 17h35 L'Oreal +0,24% 205,800€

L'Oréal, un actif stratégique... pour les résultats de Nestlé

L'Oréal, un actif stratégique... pour les résultats de Nestlé
L'Oréal, un actif stratégique... pour les résultats de Nestlé
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — L'Oréal est sans doute un actif extrêmement important donc je serai très attentif à l'évolution de son capital, a indiqué hier le premier ministre Edouard Philippe, sur France2. Le chef du gouvernement a en revanche concédé ne pas savoir s'il s'agit d'un actif stratégique. Les interrogations sur le capital de L'Oréal ont commencé à poindre depuis le décès de Liliane Bettencourt. En théorie, après un délai de six mois, Nestlé, qui possède 23,2% du Français, aurait le droit de racheter L'Oréal. A partir de là, toutes les théories ont été développées ces dernières années sur des combinaisons, une séparation, des activités communes...

A ce stade, Le nouveau patron de Nestlé a botté en touche. Il s'est surtout employé à démontrer que l'investissement du Suisse dans le Français depuis les années 70 est une formidable opération : rendement annuel de 12% par an depuis 42 ans et retour sur investissement de 14% sur les 10 dernières années. L'Oréal, c'est aussi 9% du bénéfice par action annuel de Nestlé au cours des 10 dernières années et 10,8% de sa capitalisation. Une performance à faire pâlir pas mal d'investisseurs professionnels, notait il y a quelques jours un analyste.

L'Oréal n'est sans doute pas un actif stratégique au sens de la loi, comme peuvent l'être la défense, les infrastructures ou certaines industries. C'est en revanche l'une des marques françaises les plus connues. Pour autant, le capital est largement internationalisé puisque fin 2016 le cumul entre institutionnels français, famille Bettencourt-Myers, salariés et auto-détention représentait 43,5% du capital environ, alors que Nestlé et les investisseurs internationaux pesaient ensemble près de 53% des parts. Le solde est constitué de 4,7% d'investisseurs individuels. Ironie du sort, la participation de Nestlé avait été constituée en 1974 à la demande de la famille Bettencourt, qui avait en échange investi dans le Suisse, pour créer un bouclier contre une éventuelle nationalisation, en cas d'arrivée de François Mitterrand et du PS à la présidence de la République. Au final à l'heure actuelle, L'Oréal est surtout stratégique... pour les résultats de Nestlé.

©2017-2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com