»
»
»
»
Consultation
Cotation du 15/10/2018 à 17h35 Michelin +0,31% 98,520€

L'alerte de Continental plombe Faurecia, Michelin ou Valeo

L'alerte de Continental plombe Faurecia, Michelin ou Valeo
L'alerte de Continental plombe Faurecia, Michelin ou Valeo
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Le segment des équipements automobiles a souffert ce mercredi en bourse, décrochant après un douloureux avertissement sur les résultats de l'Allemand Continental AG pour l'exercice 2018. L'alerte aura été tardive, puisqu'elle est intervenue en fin de matinée, et donc en pleine séance boursière !

Le secteur retombe

Le titre Continental retombe ce soir de 14% à environ 159 euros, et contamine la plupart des valeurs du compartiment. Michelin se dégonfle de 4% à 104,65 euros dans un volume étoffé. Valeo trébuche de 4,8% à 38,28 euros, tandis que Faurecia régresse de 4,2% à 51,64 euros. Plastic Omnium cède 3,7% à 34,2 euros.

Alerte de Continental sur les ventes et la marge

L'équipementier allemand de Hanovre, Continental AG, essentiellement connu pour ses pneumatiques, prévoit désormais sur un chiffre d'affaires annuel de 46 milliards d'euros, alors qu'il ambitionnait auparavant un niveau de 47 milliards d'euros. La marge ajustée d'Ebit est maintenant espérée à plus de 9%, contre (plus de) 10% précédemment. La guidance antérieure de cash flow ne sera pas tenue non plus. Cet avertissement jette donc évidemment un froid parmi les 'comparables' cotés.

Europe et Chine déçoivent

Continental évoque donc de plus faibles anticipations de ventes et une augmentation des coûts. Il estime tout de même que sa croissance organique continue de 'surperformer' le marché, et insiste sur le fait que les entrées de commandes restent élevées. Concernant l'avertissement sur les ventes, le groupe explique que l'activité d'équipementier n'a pas atteint les objectifs, particulièrement en Europe et en Chine dans les divisions automobiles, mais aussi sur la division ContiTech. En outre, la demande en pneumatiques est restée faible dans les deux régions.

Coûts accrus

Dans le même temps, les coûts de développement ont augmenté sur le segment automobile, du fait d'entrées de commandes accrues, qui ont atteint un record de plus de 20 milliards d'euros durant le premier semestre. Les coûts de lancement de la division ContiTech ont également pesé. Les dépenses du secteur 'powertrain' ont aussi été plus élevées que prévu, du fait de la transition vers l'hybride et l'électrique. Le groupe dit avoir répondu en initiant des mesures de réduction des coûts de production. Enfin, Continental adapte ses investissements aux plus faibles attentes de chiffre d'affaires.

Ajustements sur les deux activités principales

Pour le troisième trimestre, Continental AG table actuellement sur des ventes d'environ 11 milliards d'euros et un Ebit ajusté de plus de 700 millions d'euros au niveau de l'ensemble du groupe. Le quatrième trimestre sera également impacté par les facteurs décrits. Sur l'exercice 2018, le free cash flow avant acquisitions est espéré à environ 1,6 MdE, contre 2 MdsE précédemment. Les ventes des activités 'Automotive' sont estimées maintenant à 27,5 MdsE, contre 28 MdsE. La marge ajustée d'Ebit du segment est anticipée à 7%, contre 8,5%. Les ventes des activités pneumatiques sont attendues à 17,5 MdsE avec une marge ajustée de plus de 13%, contre 18 MdsE et plus de 14% pour la guidance antérieure.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com