Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 28/10/2020 à 17h36 Korian -5,24% 24,220€
  • KORI - FR0010386334
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Korian : comptes publiés

Korian : comptes publiés
Korian : comptes publiés
Crédit photo © Korian

(Boursier.com) — Korian , leader européen du Bien Vieillir, a réalisé un milliards d'euros au cours des 9 premiers mois de 2015, en hausse de plus de 21% sur une base consolidée et de 3,1% sur une base pro forma 2014. Hors variation de périmètre, la croissance organique du chiffre d'affaires ressort à 2,7% sur les 9 premiers mois de 2015.

Depuis le 1er janvier 2015, le chiffre d'affaires France progresse de 22,2%, à 1,147 MdE. Hors variation de périmètre liée principalement à la restructuration capitalistique de HAD France, la croissance organique ressort à 2,7%. Le taux d'occupation en EHPAD ressort à un niveau élevé et supérieur à 96%. Les filiales internationales réalisent un chiffre d'affaires de 771 millions d'euros sur les 9 premiers mois, en progression de près de 20%. La croissance organique ressort à 2,8% sur la période. L'International représente désormais plus de 40% du chiffre d'affaires. Ainsi, l'Allemagne enregistre une progression marquée de son chiffre d'affaires à 382 ME (+8%). En Italie, il s'établit à 227,2 ME, en hausse de 21,8%. En Belgique, le chiffre d'affaires progresse de 56,4% sur les 9 premiers mois à 161,8 ME.

Yann Coléou, Directeur Général du Groupe Korian, a commenté : "La priorité donnée au développement depuis le début de l'année 2015 s'est concrétisée par plusieurs acquisitions. Elles contribuent à une accélération de la croissance de notre chiffre d'affaires, en particulier en Allemagne et en Belgique. Le Groupe devrait atteindre son objectif d'un chiffre d'affaires voisin de 2,6 MdE pour 2015, étape intermédiaire vers notre objectif de 3 MdE en 2017". Il ajoute : "Les prix moyens journaliers ont également progressé conformément à nos attentes. Dans les cliniques de soins de suite et de réadaptation, la vente de services additionnels a permis de compenser en partie la baisse des tarifs intervenue début 2015".

©2015-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !