Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/06/2020 à 17h38 Klepierre +4,44% 21,400€
  • LI - FR0000121964
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Klépierre : quel impact du Coronavirus sur les activités en Italie ?

Klépierre : quel impact du Coronavirus sur les activités en Italie ?
Klépierre : quel impact du Coronavirus sur les activités en Italie ?

(Boursier.com) — Depuis le début de l'année 2020, l'épidémie de COVID-19, qui s'est initialement développée sur le territoire chinois, s'est ensuite notamment propagée sur le sol européen. Depuis la fin du mois de février, des mesures de confinement ont été mises en place dans le nord de l'Italie et se sont graduellement étendues à l'ensemble du territoire.

Dans un premier temps, les centres commerciaux italiens de Klépierre ont fait l'objet de restrictions administratives temporaires concernant leurs heures d'ouverture (soir et week-end). Le 11 mars au soir, le président du Conseil des ministres a ordonné par décret la fermeture de tous les commerces dans l'ensemble du pays jusqu'au 25 mars à l'exception, notamment, des surfaces alimentaires et des pharmacies. Entre le 22 février 2020, date des premières mesures mises en place par le gouvernement, et le 11 mars, la fréquentation dans les centres italiens de Klépierre a reculé de 30% ; cette baisse atteignait 45% sur les 7 derniers jours de cette période.

Dans les autres pays où le groupe opère, la fréquentation sur la même période était en baisse de 3%, dont 6% sur les 7 derniers jours de cette période.

Trop tôt

Klépierre rappelle que les revenus locatifs perçus en Italie en 2019 représentaient 16,6% des revenus locatifs bruts du Groupe en part totale, soit 205,7 millions d'euros. Il est à ce stade trop tôt pour déterminer l'impact de cette situation sur les obligations contractuelles des clients de Klépierre et estimer les effets d'éventuelles mesures d'accompagnement qui seraient décidées par le Groupe au cas par cas, notamment pour aménager les délais de paiement.

Bien qu'une part très importante de ces loyers bruts (90,5% en 2019) soit constituée de loyers minima garantis pour une durée moyenne résiduelle de 4,1 années, une baisse prolongée, aggravée et généralisée du chiffre d'affaires des commerçants pourrait détériorer leur solvabilité et donc la capacité du Groupe à recouvrer une partie de ses loyers.

Etant donné l'absence de visibilité quant à la durée de l'épidémie, il n'est pas possible à ce stade de mesurer son impact sur le cash-flow net courant par action du Groupe pour 2020.
 
Dès la mi-février 2020, le Groupe a mis en place une cellule de crise, avec l'appui d'experts externes, visant à limiter les impacts de l'épidémie sur les consommateurs, les commerçants dans les centres ainsi que le personnel du Groupe. Cette cellule coordonne la réponse de Klépierre à la crise dans chaque zone concernée, y assure la conformité des opérations aux mesures administratives en temps réel et adapte l'organisation du travail et les moyens afin de garantir le meilleur environnement sanitaire possible tout en permettant la continuité de ses activités.

Une fois la situation sanitaire stabilisée, le Groupe reste confiant dans sa capacité à poursuivre sa dynamique de croissance, capitalisant sur la qualité de son portefeuille, son savoir-faire opérationnel unique et la force de son bilan.

Décrochage en Bourse

Emportée par les craintes des problèmes épidémiologiques, l'action Klépierre a décroché de 19,1% en séance, à l'image de l'ensemble du marché parisien. Le titre revient à 16,87 euros en clôture.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !