Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 02/06/2020 à 17h38 Klepierre +13,39% 20,490€
  • LI - FR0000121964
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Klépierre de retour sur les 30 euros

Klépierre de retour sur les 30 euros
Klépierre de retour sur les 30 euros
Crédit photo © Klépierre

(Boursier.com) — Klépierre redonne 2,2% sur les 30 euros ce jeudi, après l'annonce de ses résultats pour l'exercice 2019. Le groupe a fait état d'un cash flow net courant par action en hausse de 6,7% à 2,82 euros (2,79 euros hors produits financiers exceptionnels), ce qui ressort au-dessus de l'objectif initial (entre 2,72 et 2,75 euros).

Le dividende pour 2019 est de 2,20 euros par action, en croissance de 4,8% par rapport à 2018. Les revenus locatifs nets des centres commerciaux augmentent de 3% à périmètre constant. Le chiffre d'affaires des commerçants progresse de 1,8% à périmètre constant.

Le groupe, leader européen des centres commerciaux, évoque par ailleurs une baisse du ratio dette nette/EBE à 8x et une réduction supplémentaire du coût de la dette à 1,45%. L'Actif net réévalué EPRA par action se situe à 39,50 euros. Le montant total des cessions réalisées à travers l'Europe représente 537 ME. Le groupe fait état par ailleurs d'une accélération marquée de la mise en oeuvre de la feuille de route RSE (baisse de 72% des émissions de carbone depuis 2013).

Vision d'avenir

Pour 2020, Klépierre vise un cash flow net courant par action compris entre 2,85 et 2,90 euros, contre 2,79 euros en 2019 (soit 2,82 euros retraité du produit financier exceptionnel de 0,03 euro). Dans un environnement économique caractérisé par des prévisions de croissance modeste du PIB en Europe (+1,1% en 2020) et dans l'hypothèse d'une contribution de l'indexation légèrement inférieure à celle de 2019, la croissance des revenus locatifs nets à périmètre constant "devrait demeurer solide".

Les mesures de gestion de la dette mises en place en 2019 et les opérations de refinancement prévues en 2020 permettront de réduire davantage les frais financiers. Au vu des conditions actuelles du marché de l'investissement immobilier en Europe, le groupe prévoit de poursuivre la rationalisation de son portefeuille en cédant certains actifs non-stratégiques. Le produit de ces cessions pourra être réinvesti dans le pipeline de développement, dans des acquisitions ciblées et/ou de nouveaux rachats d'actions. Comme les années précédentes, la stratégie d'allocation de capital ne suppose aucun changement significatif de l'endettement. Parmi les dernières notes de brokers, la Deutsche Bank reste à la vente sur le dossier avec un cours cible ajusté de 25 à 27 euros...

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !