Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/07/2020 à 17h35 Klepierre -0,19% 18,165€
  • LI - FR0000121964
  • SRD
  •   PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Alléger
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Klépierre abandonne sa guidance 2020

Klépierre abandonne sa guidance 2020
Klépierre abandonne sa guidance 2020
Crédit photo © Klépierre

(Boursier.com) — Klépierre fait état d'un chiffre d'affaires total de 316,8 ME au premier trimestre, en baisse de 4,2% par rapport à la même période l'an dernier, principalement en raison des cessions réalisées en 2019. Les revenus locatifs bruts des centres commerciaux ont atteint 291,9 ME (en part totale), en repli de 4,3%. Au 31 mars à périmètre constant, les revenus locatifs nets des centres commerciaux sont restés stables (+0,1%), du fait de la baisse de certains revenus (loyers variables, revenus issus des activités de specialty leasing et des parkings) directement imputable à la période de fermeture. Retraités de cet effet, les revenus locatifs nets étaient en hausse de 2,3% à périmètre constant.

Depuis la mi-mars, des mesures administratives strictes variant d'un pays à l'autre ont été instaurées en Europe pour endiguer la propagation du coronavirus. La France, la Belgique, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, le Danemark, la Pologne et la République tchèque ont ordonné la fermeture de tous les commerces autres que ceux de première nécessité, tels notamment les supermarchés, les épiceries et les pharmacies. Dans d'autres pays (Norvège, Suède, Pays-Bas et Turquie) représentant 18,4 % de la valeur des actifs du Groupe, seules des fermetures administratives partielles ont été prononcées (notamment pour les bars et les restaurants), même si certaines enseignes ont décidé, de leur plein gré, de fermer leurs boutiques.

Pour atténuer l'impact de la crise, Klépierre a lancé, dès le début du confinement, avec une baisse significative des dépenses d'exploitation qui se traduira par une baisse des charges locatives au profit des commerçants ; et des économies sur la masse salariale et les frais généraux et administratifs. Dans le cadre de cette mesure, les deux membres du directoire de Klépierre ont décidé de baisser de 30% leur rémunération fixe jusqu'à la fin de l'année 2020. Les directeurs de pays et les principaux cadres de l'équipe de direction du Groupe ont également fait le choix de réduire de 20% leur salaire fixe des mois d'avril et de mai 2020.

Malgré ces mesures, le management a décidé de retirer son objectif de cash-flow net courant pour 2020, compris entre 2,85 et 2,90 euros.

Depuis quelques semaines, le Groupe consacre son énergie à l'organisation de la réouverture de ses centres commerciaux. Bien qu'à des rythmes différents, tous les pays préparent la levée des mesures de confinement. Pour les commerçants, les consignes de fermeture ont notamment été assouplies en Allemagne où les magasins de moins de 800 m(2) sont dorénavant ouverts. Klépierre a donc repris l'exploitation de quatre de ses centres commerciaux allemands. Les réouvertures s'accélèrent également en Norvège, aux Pays-Bas et en République tchèque, tandis que les mesures de confinement devraient être progressivement levées en Italie, en Espagne et en France à partir de la mi-mai.

"Bien qu'il soit trop tôt pour estimer l'impact réel de la situation sur nos résultats annuels, nous restons confiants et savons que notre portefeuille de grande qualité, la robustesse de notre bilan, notre forte position de liquidité associés à notre savoir-faire unique seront des atouts précieux pour surmonter cette période exceptionnelle", affirme Jean-Marc Jestin, président du directoire de Klépierre.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !