»
»
»
»
Consultation
Cotation du 25/03/2019 à 17h35 Kering (ex-PPR) +1,06% 497,400€
  • KER - FR0000121485
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Kering : encore des ajustements d'analystes

Kering : encore des ajustements d'analystes
Kering : encore des ajustements d'analystes
Crédit photo © Gucci

(Boursier.com) — Kering campe sous les 469 euros ce vendredi, alors que les ajustements de brokers se poursuivent en bourse de Paris depuis les bons chiffres publiés par le groupe de luxe. Credit Suisse reste 'neutre' sur le dossier mais remonte le curseur de 430 à 500 euros, encouragé par les retombées de la publication annuelle, très solides en dépit de quelques nuages sur la conjoncture... Goldman Sachs vient aussi de mettre à jour ses prévisions et son modèle sur la maison mère de Gucci en relevant son objectif de cours à 580 euros. Sa recommandation à l'achat est ainsi confortée... Tout en restant à l'achat sur la firme de la famille Pinault, la Société Générale a remonté sa 'fair value' à 545 euros. Kepler Cheuvreux a quant à lui revalorisé le titre à 530 euros en reconduisant son conseil positif ("achat"), tandis que Bryan Garnier & Co a remonté sa cible à 580 euros en reconduisant son biais acheteur. Plus circonspect, UBS a réitéré son avis "neutre" tout en rehaussant son objectif de 450 à 470 euros.

Comptes de bonne facture

Rappelons que le groupe de luxe a rassuré en dévoilant des résultats records. Kering a enregistré un bénéfice net part de groupe multiplié par plus de 2 à 3,71 milliards d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 26,3% à 13,67 milliards d'euros. Et la marge opérationnelle courante s'est hissée à 28,9%.

Des craintes sur la Chine dissipées...

L'atterrissage sur le 4ème trimestre n'a pas déçu puisque la croissance de Kering est ressortie à 24,2%, supérieure aux 22,6% attendus par le marché. Sur l'exercice, Gucci a dépassé pour la première fois la barre des 8 milliards d'euros de revenus (8,3 MdsE), signant une croissance de 33,4% en données publiées et de 36,9% en comparable. Les ventes en Asie Pacifique (+45,0%) et en Amérique du Nord (+43,6%) ont été particulièrement soutenues. De quoi apaiser un peu plus les craintes des investisseurs quant à la baisse de l'appétit des Chinois pour les produits de luxe.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com