Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 24/11/2020 à 17h35 JCDecaux +4,08% 19,410€
  • DEC - FR0000077919
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

JCDecaux : des craintes pour l'emploi après le choix de Smoove pour le contrat Velib'2

JCDecaux : des craintes pour l'emploi après le choix de Smoove pour le contrat Velib'2
JCDecaux : des craintes pour l'emploi après le choix de Smoove pour le contrat Velib'2
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Après la décision de la commission d'Appel d'Offres du Syndicat Autolib' Vélib' Métropole d'attribuer le contrat de Paris au consortium franco-espagnol Smoove SAS- Marfina SL - Indigo Infra SA - Mobivia Groupe, JCDecaux ne décolère pas et évoque à nouveau la meilleure qualité technique de son dossier.

Les salariés chargés du parc des vélos parisiens pourraient pâtir de cette décision de trancher en faveur de la société de Montpellier. JCDecaux dénonce : "La qualité, la réactivité, la fiabilité ont un juste prix. La victoire par le "dumping social" est inacceptable. Elle fait peser de lourdes incertitudes sur l'avenir des 315 collaborateurs de Vélib' et de leurs familles ainsi que sur le fonctionnement du nouveau service".

Le spécialiste de la communication extérieure affirme a contrario : "L'engagement du Groupement JCDecaux/ RATP /SNCF est de maintenir l'emploi des 315 salariés, aux mêmes conditions salariales et sociales (90% en CDI et à temps plein - 27 accords d'entreprise signés avec les Organisations syndicales depuis 2007 dont 20 à l'unanimité) et de recruter de nouveaux collaborateurs".

Pas de reprise?

JCDecaux déplore : "Dès lors que la qualité n'est plus déterminante, le critère financier devient malheureusement prépondérant au détriment du service, des équipes qui en font le succès et des utilisateurs qui le plébiscitent".

JCDecaux nourrit des craintes quant à l'avenir des salariés affectés à la gestion et à l'entretien du parc parisien. "Le Syndicat Autolib' Vélib' Métropole a décidé de ne pas se prononcer sur l'applicabilité du Code du Travail en matière de reprise de plein droit du personnel. De toute évidence, l'offre retenue ne prévoit pas cette application". Le groupe conclut : "A l'heure où l'emploi en France est au coeur des préoccupations de tous les Français et de chaque débat politique, il est incompréhensible qu'un appel d'offres de cette ampleur pour les 15 ans qui viennent permette la survenance d'une telle situation".

©2017-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !