Cotation du 24/09/2021 à 17h35 Jacquet Metals (ex - IMS - International Metal Service) -0,91% 21,800€

Jacquet Metals : +1

Jacquet Metals : +1
Jacquet Metals : +1
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Jacquet Metals grimpe de 1% ce vendredi à 23,5 euros, alors que l'activité et la rentabilité du groupe ont bénéficié à la fois d'une demande bien orientée avec des volumes distri- bués en croissance de +21,7% par rapport au 1er semestre 2020 et de la hausse des prix des matières premières. Par rapport au 1er semestre 2020, le chiffre d'affaires consolidé progresse de 29% (à 937 millions d'euros) et la marge brute de 53% (à 248 millions d'euros représentant 26,4% du chiffre d'affaires). Dans ces conditions, l'EBITDA courant s'est établi à 81 millions d'euros (8,6% du chiffre d'affaires contre 2,6% au 1er semestre 2020) et le Résultat Net Part du Groupe à 43 millions d'euros.

Avec 53 millions d'euros de cash flows d'exploitation générés, le ratio d'endettement net sur capitaux propres (gearing) s'établit à 20% au 30 juin 2021 contre 28% à fin 2020.
Le développement et le renforcement du Groupe sur ses principaux marchés se sont poursuivis, avec une politique d'investissement soutenue (15 millions d'euros au 1er semestre).

Au début du 3e trimestre, les conditions de marché s'inscrivent dans la continuité de celles du 2e trimestre.
Le Conseil d'Administration du 9 septembre 2021 présidé par Éric Jacquet a arrêté les comptes consolidés établis au 30 juin 2021 ayant fait l'objet d'un examen limité des Commissaires aux Comptes.

Résultats du 1er semestre 2021

Le chiffre d'affaires consolidé s'établit à 937 millions d'euros, supérieur de 28,9% à celui du 1er semestre 2020 avec les effets suivants :
- volumes distribués : +21,7% (T1 +6,6% ; T2 +41,6%) ;
- prix : +7,3% (T1 +1,2% ; T2 +15,2%), +9,3% par rapport au T1 2021.

La marge brute s'élève à 248 millions d'euros (T1 116 millions d'euros ; T2 131 millions d'euros) soit 26,4% du chiffre d'affaires contre 161 millions d'euros en 2020 (22,2 % du chiffre d'affaires). Après prise en compte de 3 millions d'euros d'économies, les charges opérationnelles courantes s'élèvent à 167 millions d'euros contre 142 millions d'euros au 1er semestre 2020. L'augmentation est en lien avec la croissance des volumes distribués et de la rentabilité.

L'EBITDA courant ressort ainsi à 81 millions d'euros et représente 8,6% du chiffre d'affaires (T1 7,8% ; T2 9,5 %) contre 19 millions d'euros au 1er semestre 2020 (2,6% du chiffre d'affaires). Le Résultat Opérationnel Courant s'élève quant lui à 64 millions d'euros (6,8% du chiffre d'affaires).
Dans ces conditions, le Résultat Net Part du Groupe s'établit à 43 millions d'euros contre -15 millions d'euros au 1er semestre 2020.

Structure financière

Au 30 juin 2021, le Groupe a généré un flux de trésorerie d'exploitation positif de 53 millions d'euros.
Le Besoin en Fonds de Roulement opérationnel s'élève à 370 millions (23,5% du chiffre d'affaires) contre 332 mil- lions d'euros fin 2020 (24,3% du chiffre d'affaires), en lien notamment avec l'augmentation des stocks, qui se poursuivra dans les prochains mois.

Les investissements s'élèvent à 15 millions d'euros, comprenant notamment la construction d'un site en Italie pour la division JACQUET.
L'endettement net s'élève à 84 millions d'euros, contre 106 millions d'euros à fin 2020. Le ratio d'endettement net sur capitaux propres (gearing) s'établit à 20% contre 28% fin 2020.

La structure de financement a par ailleurs été renforcée avec la mise en place d'un nouveau placement de droit allemand Schuldscheindarlehen de 150 millions d'euros avec une maturité à 5 ans in fine (juillet 2026). La date d'échéance du crédit syndiqué (125 millions d'euros) a quant à elle été étendue de 1 an, jusqu'en juin 2024. La trésorerie au 30 juin 2021 s'élève à 319 millions d'euros et les lignes de crédits à 712 millions d'euros (dont 310 millions non utilisées).

"La poursuite de la remontée des volumes et des prix est de bon augure pour les résultats du S2" commente Portzamparc qui attend la réunion de présentation des résultats afin de relever ses prévisions. De quoi viser un cours de 26,30 euros en attendant... De son côté, Oddo BHF a réitéré son avis à 'surperformer' et a relevé sa cible de 26 à 31 euros.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !