»
»
»
»
Consultation
Pas de date de cotation Jacquet Metals (ex - Jacquet Industries) 0,00% -
  • JCQ - FR0000038747
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Jacquet Metal : dans le rouge au premier trimestre

Jacquet Metal : dans le rouge au premier trimestre
Logo Jacquet Metals (ex - Jacquet Industries)

(Boursier.com) — Jacquet Metal annonce les résultats de son premier trimestre 08/09 marqué par un résultat opérationnel de -6,3 ME contre 7,6 ME au S1 07/08 et un déficit net de 6,3 ME contre un bénéfice net part du groupe de 3,5 ME un an plus tôt.

Les conditions de marché du premier trimestre 2009 se sont révélées extrêmement difficiles, caractérisées par une très faible demande, tout particulièrement en Europe, et une baisse significative des prix de vente. Les volumes de tôles découpées, qui représentent près de 80% de l'activité du Groupe, sont inférieurs seulement de 7% à ceux du premier trimestre 2008, ce qui reste une belle performance compte tenu de l'état du marché. En ce qui concerne le négoce, c'est-à-dire les tôles vendues sans transformation, le Groupe tient à rappeler qu'il est opportuniste et se retire de ce marché en cycle baissier. Pris globalement, c'est-à-dire en incluant le négoce, les volumes baissent de 21%.

En avril et mai, les conditions de marché se sont encore dégradées. En conséquence, alors que les stocks ont baissé de 19% au premier trimestre à 66,7 ME, le Groupe a maintenu leur dépréciation au niveau de fin 2008 soit 11,4 ME, ce qui représente à fin mars 2009 17% de leur valeur brute.

Anticipant un mauvais exercice 2009 et dans la continuité de la décision prise fin décembre 2008, le Groupe n'a pas enregistré de produits d'impôts différés sur reports déficitaires au 31 mars pour un montant de 2 ME ce qui porte à 4,4 ME le montant des reports déficitaires non activés.

Enfin, et contrairement aux exercices précédents, le Groupe a comptabilisé les écarts de change réalisés sur les avances de trésorerie à long terme consenties à ses franchisés américains en capitaux propres et non plus dans le compte de résultat. Cette décision diminue mécaniquement le résultat du premier trimestre 2009 de 1 ME.

A l'issue de ces opérations le résultat net consolidé du premier trimestre 2009 ressort à -7,3 ME.

Au cours du premier trimestre 2009, Jacquet Metals a généré 3,6 MEde trésorerie d'exploitation. A fin mars, l'endettement net du Groupe baisse de 2% à 63,3 ME.

Le Groupe a lancé 5 centres de service entre 2006 et 2008 en Asie et Amérique. Alors qu'en 2006 les ventes vers ces deux zones représentaient moins de 2% des ventes totales, au premier trimestre 2009 elles ont atteint 16% de l'activité de JACQUET Metals avec des volumes en hausse de 40% comparés à 2008. Les Etats-Unis contribuent au résultat net du premier trimestre pour -3,2 ME et la Chine pour -0,8 ME. En effet, des stocks ont dû être constitués à hauteur des potentiels de ces nouveaux marchés, comme pour chaque nouvelle implantation, mais dans une période de prix historiquement élevés. Ces stocks, d'une valeur brute de 19 MEau 31 mars 2009, ont donc dû être dépréciés de 25% soit 4,7 ME (4,2 MEuros au 31 décembre 2008) afin de tenir compte des prix de marché. Toutefois, prenant en considération les parts de marché gagnées sur ces régions, en plein cycle baissier, la confiance dans la contribution future de ces sites au résultat du Groupe reste entière.

Depuis fin avril 2009, le Groupe constate que les réapprovisionnements en tôles inox s'effectuent à des prix qui semblent enfin remonter, après deux ans de baisse. Cette hausse des prix d'achat, si elle se confirmait, constituerait certainement le premier signe annonciateur d'un retournement de cycle, favorisant dans un premier temps le raffermissement des prix de vente. Un deuxième effet se fera ressentir au niveau des marges qui devraient mécaniquement commencer à se redresser au cours du quatrième trimestre. Suivant la même tendance les volumes devraient eux aussi commencer à repartir à la hausse, modestement à partir du quatrième trimestre de cette année, puis plus franchement à partir de 2010.

Le 14 mai 2009, IMS et le " concert Jacquet " (constitué d'Eric Jacquet, de JACQUET Metals et de JSA, holding personnelle de M. Eric Jacquet) ont signé un accord qui permettra au concert Jacquet, qui détient 33,19% d'IMS, d'être représenté proportionnellement à sa participation au Conseil de surveillance d'IMS. Il sera ainsi proposé à l'assemblée générale d'IMS du 16 juin 2009 d'élargir le Conseil de surveillance d'IMS de quatre à neuf membres dont trois représentants du concert Jacquet : M. Eric Jacquet, JACQUET Metals représentée par M. Philippe Goczol, Directeur général délégué du Groupe, et JSA représentée par M. Jean Jacquet, ancien Président-directeur général de Unimetal/Ascometal et ancien Président de l'UNAS (Union des Négociants en Aciers Spéciaux), ce dernier n'ayant aucun lien de parenté avec M. Eric Jacquet.

JACQUET Metals détient une participation de 23,17% dans IMS. Les variations de juste valeur de cette participation sont comptabilisées par capitaux propres. Ainsi au 31 mars 2009, la baisse du cours de l'action IMS par rapport au prix moyen d'achat dégrade les capitaux propres du Groupe de 14,9 millions d'euros. L'entrée de JACQUET Metals au Conseil de surveillance d'IMS aura pour incidence de changer la méthode de consolidation de cette participation qui sera mise en équivalence. A compter de cette date, la quote-part de résultat d'IMS revenant à JACQUET Metals impactera (négativement ou positivement) le résultat et les capitaux propres du Groupe.

©2009-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com