»
»
»
»
Consultation
Cotation du 20/05/2019 à 23h20 Apple -3,13% 183,090$
  • AAPL - US0378331005
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

"It's showtime !" Apple dévoile son offre de vidéo en streaming

"It's showtime !" Apple dévoile son offre de vidéo en streaming
'It's showtime !' Apple dévoile son offre de vidéo en streaming
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Face au ralentissement des ventes d'iPhones, Apple fait la pari de l'expansion dans les services, à commencer par la vidéo à la demande par abonnement (SVOD). Le géant mondial des smartphones a ainsi dévoilé lundi soir, depuis son siège de Cupertino en Californie, son très attendu service de médias, baptisé "Apple TV+". Ce dernier proposera ses propres séries et films, ainsi que des contenus de partenaires, dont les chaînes HBO et Showtime. Apple a aussi lancé sa première carte de crédit, ainsi que des services d'abonnement d'information ("News+) et de jeux vidéo.

A Wall Street, les investisseurs n'ont cependant pas salué ces annonces, le titre Apple reculant de 1,2% à 188,74$ lundi à la clôture. A noter que l'action avait progressé la semaine dernière par anticipation, et progresse encore de quelque 19% depuis le début de l'année. Les services ne représentent actuellement que 15% des ventes d'Apple, qui sont encore essentiellement tirées des ventes d'iPhones (70%).

La nouvelle plateforme "Apple TV+" sera disponible à l'automne dans 100 pays, a précisé Apple,mais pour l'instant, le prix de l'abonnement n'a pas été communiqué.

La vidéo en streaming, un marché en pleine effervescence

Ce service par abonnement devra relever le défi de concurrencer le leader du secteur, Netflix (+0,9%), ainsi que les nombreux autres acteurs d'internet des médias qui se sont déjà positionnés pour profiter de cette manne : Amazon Prime Video, WarnerMedia et HBO (AT&T), Hulu, YouTube (Alphabet), Facebook, et même Walt Disney, qui va lui aussi lancer en fin d'année son service de SVOD.

"Apple TV+" proposera notamment des contenus originaux, dont certains seront élaborés par le réalisateur Steven Spielberg, les actrices Reese Witherspoon et Jennifer Aniston, ou encore Steve Carrell, qui étaient présents sur scène lundi pour faire la promotion du service.

La plateforme, dont le développement a été supervisé par deux anciens de Sony Pictures, Zack Van Amburg et Jamie Erlicht, proposera aussi des contenus de partenaires, dont les chaînes HBO et Showtime.

L'application TV+ sera aussi fournie sur les téléviseurs connectés des constructeurs partenaires (Samsung, LG, Sony et Vizio) ainsi que sur les boîtiers Roku et Fire TV d'Amazon. L'action Amazon progressait d'ailleurs de 0,54% lundi soir, après les annonces d'Apple. En revanche, Netflix a fait savoir la semaine dernière qu'il refusait qu'Apple diffuse ses contenus propres.

Un service d'information, News+, et des jeux en ligne

Par ailleurs, la firme à la pomme a aussi annoncé lundi soir un service d'informations, News+, via un abonnement de 9,99$ par mois, ainsi qu'une "Apple Arcade", un service de téléchargement qui permettra d'accéder à une bibliothèque de jeux vidéo moyennant, là aussi, un abonnement. News+ permettra d'accéder à 300 magazines, ainsi qu'aux quotidiens 'Los Angeles Times' et 'Wall Street Journal'.

Quant à l'Apple Arcade, elle se heurtera aussi à de nombreux concurrents, dont Google (Alphabet), qui a présenté la semaine dernière Stadia, un service de jeux en streaming, accessible à partir de tous les terminaux : ordinateurs fixes et portables, téléviseurs, tablettes et smartphones. Stadia sera accessible "plus tard en 2019" aux Etats-Unis, au Canada, au Royaume-Uni et "dans une grande partie de l'Europe", a précisé Google.

Une carte de crédit en partenariat avec Goldman Sachs et Mastercard

En outre, le groupe a annoncé le lancement de sa première carte bancaire en partenariat avec Goldman Sachs et Mastercard. La carte de crédit Apple Card, disponible dans un premier temps aux Etats-Unis, offrira une ristourne ("cash back") de 1% sur les achats, de 2% sur les achats faits via le système Apple Pay, et de 3% sur les achat de services Apple au sein de son écosystème (en boutique physique et sur l'Apple Store).

L'Apple Card ne prélèvera aucun frais de gestion, aucun frais à l'international, et aucune pénalité en cas d'incident bancaire... Des arguments qui pourraient bien séduire un grand public. La carte bancaire physique affiche un design épuré avec une finition en titane, et pour des raisons de sécurité, elle n'affiche aucun numéro de carte ou de vérification (CCV) ni aucune date d'expiration.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com