Cotation du 06/12/2021 à 17h35 Ipsos -0,39% 38,350€

Ipsos progresse après les comptes

Ipsos progresse après les comptes
Ipsos progresse après les comptes

(Boursier.com) — Ipsos grimpe de 4,5% à 40,35 euros ce vendredi, alors qu'au troisième trimestre, le chiffre d'affaires du groupe est ressorti à 526,3 millions d'euros, soit 12,3% de plus qu'en 2020 pour la même période. Les effets de change sont positifs pour 1,1%. A taux de change et périmètre constants, le taux de croissance d'Ipsos est de 11,4%. Même si les effets négatifs de la pandémie de covid-19 sur l'activité d'Ipsos se sont atténués en 2020 au fil des trimestres, la comparaison entre 2021 et 2019 reste pertinente...
En 2021, l'activité du troisième trimestre est, à taux de change et périmètre constants, supérieure de 8,5% à celle qu'elle était en 2019. Quand les évolutions sont mesurées sur les 9 premiers mois des exercices 2019, 2020 et 2021, les performances de la compagnie sont très solides. De janvier à septembre, le taux de croissance d'Ipsos, à périmètre et taux de change constants, est de 24% quand l'année de référence est 2020 et de 12% quand 2019 est la base.

"Après mise à jour de nos comparables, notre objectif de cours (50% DCF : 46,1 euros, 50% Peers ; 43,9 euros) ressort à 45 euros contre 46,5 euros précédemment" commente Portzamparc. "Nous restons à l'Achat sur le dossier" conclut l'analyste. Oddo BHF a remonté de son côté son objectif de cours de 45 à 47 euros avec un avis à 'surperformer'.

Perspectives affichées

Les ventes ont été excellentes en juillet et en août, à un meilleur niveau qu'anticipé. Elles se sont même accélérées depuis le début du mois de septembre. Au total, de juillet à mi-octobre, les ventes d'Ipsos ont été supérieures de plus de 15 % par comparaison avec celles de la même période de 2019, à taux de change et périmètre constants. En conséquence, l'écart constaté à fin juin entre le chiffre d'affaires qui progressait davantage que le carnet de commandes s'est réduit au fil des semaines. Entre 2019 et 2021, l'évolution organique du chiffre d'affaires d'Ipsos à fin septembre est de 12% contre 13,9% à fin juin. A l'inverse, le carnet de commandes à fin septembre enregistre une croissance de 10,8%, plus élevée qu'à fin juin où elle était de 9,8%....
"L'accélération de la progression du carnet de commande est une bonne nouvelle. Elle autorise une réévaluation de notre prévision annuelle d'activités. Alors que nous prévoyions après un bon premier semestre que la croissance organique d'Ipsos entre 2020 et 2021 serait "très supérieure à 10%", il est possible aujourd'hui de préciser que le taux de croissance organique sera d'au moins 17% par rapport à 2020 et "autour de 10%" par rapport à 2019" commente la direction.

Ces nouvelles évaluations ont pour conséquence logique de faire évoluer la prévision du niveau de marge opérationnelle. Il était de 11% au premier semestre. Ipsos avait indiqué qu'il serait à ce même niveau au deuxième semestre... Il est aujourd'hui envisagé qu'il soit supérieur à 11% au deuxième semestre, grâce à une forte progression du volume d'activité et à une bonne maitrise des coûts.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !