Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 27/11/2020 à 17h39 Ipsos +3,95% 27,650€
  • IPS - FR0000073298
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ipsos : la marge opérationnelle et les bénéfices se tassent au 1er semestre

Ipsos : la marge opérationnelle et les bénéfices se tassent au 1er semestre
Ipsos : la marge opérationnelle et les bénéfices se tassent au 1er semestre
Crédit photo © Ipsos

(Boursier.com) — Le chiffre d'affaires d'Ipsos au 1er semestre 2019 est de 903,4 millions d'euros, en croissance de +14,9% par comparaison avec la même période de 2018. Les effets de périmètre, liés à l'acquisition de certaines activités de GfK et à celles de Synthesio dans les derniers mois de 2018, comptent pour 10,2%. Les effets de change sont positifs pour +2,4%. La croissance organique s'est accélérée, au fil des mois et la progression du revenu à taux de change et périmètres comparables est de 3%.
Pour le seul 2e trimestre, le chiffre d'affaires d'Ipsos s'établit à 481,5 ME.

La marge brute s'établit à 64,5% (65,2% au 1er semestre 2018 ; 65,1% pour l'ensemble de l'année 2018). La baisse du ratio de marge brute de semestre à semestre est à relier à un mix moins favorable compte tenu notamment de l'intégration des quatre divisions de GfK Research ayant des marges brutes plus faibles que la moyenne du groupe en raison d'activités ayant par nature des modes de collecte à plus faibles marges brutes. Sans cette évolution de périmètre, le ratio de marge brute aurait été stable à 65,2%.

Au total, la marge opérationnelle du Groupe s'établit à 49,3 ME, soit un taux de 5,5% rapporté au chiffre d'affaires et une baisse de 30 points de base par rapport à la même période de l'an dernier, en raison principalement des effets des acquisitions. A périmètre constant, la marge opérationnelle aurait été de 5,8%.

Le résultat net, part du Groupe, s'établit à 18,7 ME (24,7 ME au 1er semestre 2018).

Le résultat net ajusté, part du Groupe, qui est l'indicateur pertinent et constant utilisé pour la mesure de la performance, s'établit à 29,4 ME (34,1 ME au 1er semestre 2018), en raison des effets de périmètre.

Structure financière

La capacité d'autofinancement s'établit à 86,7 ME (64 ME au 1er semestre 2018). Le besoin en fonds de roulement connaît une variation négative de 30,1 ME en raison du retour à une bonne croissance du chiffre d'affaires, notamment au deuxième trimestre 2019, impliquant une augmentation du poste créances clients.

Les investissements courants en immobilisations corporelles et incorporelles se sont élevés à 21,2 ME au 1er semestre (20,4 ME au 1er semestre 2018). En ce qui concerne les investissements non courants, Ipsos a investi 21,4 ME sur le semestre dans son programme d'acquisitions.

Les capitaux propres s'établissent à 1,022 MdE au 30 juin (1,035 MdE publiés au 31 décembre 2018) après déduction des 38,8 ME de dividendes.

Les dettes financières nettes s'élèvent à 604,5 ME au 30 juin, en légère hausse par rapport au 31 décembre 2018 (574,6 ME) car elles intègrent le financement des sommes investies dans le programme d'acquisition.

La trésorerie en fin de semestre s'établit à 145,3 ME (167,8 ME au 31 décembre 2018), assurant une bonne position de liquidité à Ipsos qui dispose par ailleurs de plus de 500 ME de lignes de crédit disponibles.

Perspectives

Au cours du 1er semestre 2019, la marge opérationnelle de la société a progressé en valeur moins vite que le chiffre d'affaires, reflétant l'intensité de l'effort d'investissement consenti par Ipsos depuis le 1er juillet 2018, date effective de la mise en oeuvre du plan "Total Understanding". La compagnie est tout à fait confiante dans sa capacité à réaliser pleinement ses objectifs de croissance et à atteindre une marge opérationnelle de 10% en 2019. De ce point de vue, plus encore que les années précédentes, Ipsos bénéficiera d'un effet de ciseau lié à la saisonnalité de la reconnaissance de son chiffre d'affaires, indique la management.

Ipsos, qui opère dans un marché solide en pleine transformation, est confiant dans la mise en place et le déroulement du projet "Total Understanding", et donc dans sa capacité à retrouver un cycle de croissance pérenne et profitable.

©2019-2020,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !