Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 03/07/2020 à 17h35 Ipsos -0,91% 21,750€
  • IPS - FR0000073298
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ipsos : gros rebond

Ipsos : gros rebond
Ipsos : gros rebond
Crédit photo © Ipsos

(Boursier.com) — Ipsos rebondit de 7% ce vendredi à 18,55 euros, alors que le broker HSBC a ajusté la mire sur le dossier de 31 à 27 euros tout en restant à l'achat. Le groupe a renoncé à toute estimation d'activité pour 2020 et a réduit son dividende. Pendant les 10 premières semaines de 2020, Ipsos a pourtant expliqué avoir réalisé son meilleur départ d'année depuis 2011... Le carnet de commandes était même supérieur de plus de 5% et les perspectives de gains de nouveaux contrats se situaient à un niveau particulièrement élevé. Seuls la Chine et quelques autres marchés asiatiques étaient à l'arrêt...

La situation s'est donc brutalement retournée à la mi-mars, dans beaucoup de régions du monde... Bien évidemment, le facteur déclenchant a été le confinement qui s'est mis en place dans les principaux pays d'Europe, aux Etats-Unis et dans d'autres pays, alors même qu'il n'était au mieux qu'assoupli dans quelques pays d'Asie.

Quel volume ?

Pour l'ensemble du mois de mars, y compris les deux premières semaines, les commandes ont fléchi de 40%... Si on exclut les deux premières semaines du mois, la baisse est légèrement supérieure à 50%. Ceci-dit, les commandes nouvelles se sont mieux tenues, avec des baisses respectives d'environ 20% et 25%. La différence provient d'un volume très significatif d'annulations et de reports, souligne le groupe de sondages.
Pour un carnet de commandes à mi-mars proche d'un milliard d'euros, les reports et annulations ont représenté environ 7% de ce total, à comparer à un niveau habituel inférieur à 2%.

Un tiers du chiffre d'affaires d'Ipsos est réalisé en utilisant des protocoles "face à face". Tout ce qui a été exécuté avant le 15 mars - le 15 janvier en Chine - est fait. A compter du confinement, la très grande majorité de ces programmes ont été stoppés. Quelques-uns ont déjà repris, en changeant les méthodes de travail, par exemple en utilisant des procédures d'enquêtes téléphoniques ou digitales. La plupart ne reprendront qu'à l'issue des périodes de confinement et de certaines des mesures restrictives qui leur succèderont.

Dans ces conditions, Ipsos a donc indiqué qu'il avait suspendu toute estimation de ce que devrait être son activité pour l'ensemble de 2020 et que ses résultats du premier trimestre 2020 sont inférieurs à ce que la dynamique commerciale enregistrée jusqu'à la fin de la deuxième semaine de mars laissait espérer... CQFD.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !