Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 19/01/2021 à 09h38 Ipsos +1,62% 28,300€
  • IPS - FR0000073298
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ipsos : ajustement en baisse des objectifs annuels

Ipsos : ajustement en baisse des objectifs annuels
Ipsos : ajustement en baisse des objectifs annuels

(Boursier.com) — Au premier semestre 2012, le chiffre d'affaires du groupe Ipsos a atteint 837 Millions d'Euros, en progression de près de 50% par rapport au premier semestre 2011. A taux de change constants la progression est de 45,5% et s'explique par l'intégration dans les comptes d'Ipsos du groupe Synovate à compter du 1er octobre 2011. Pour le seul deuxième trimestre la progression d'Ipsos est de 53,4% et de 47% à taux de change constants, marquant ainsi une accélération par rapport au premier trimestre de l'exercice.

La marge brute de l'ensemble Ipsos + Synovate est stable rapportée au chiffre d'affaires, à 63,4%. Le groupe précise que l'évolution des coûts opérationnels courants, masse salariale et frais généraux, n'enregistre pas encore la majorité des effets positifs attendus de la combinaison. Ils incluent en revanche des impacts négatifs liés aux efforts de formation entrepris, et d'autres projets liés à la combinaison Ipsos - Synovate. La marge opérationnelle s'établit à 48,2 ME, en hausse de 5,5% par rapport au 1er semestre 2011 et représente 5,5% du chiffre d'affaires de l'ensemble. Le résultat net atteint 12,6 ME.

Compte tenu d'un environnement macro-économique "à l'évidence délicat", Ipsos a décidé d'ajuster ses objectifs et ses plans pour l'ensemble de l'exercice 2012 en prévoyant une activité stable, et non plus en croissance de 2%. Le groupe prévoit une marge opérationnelle courante avant éléments non récurrents autour de 10%, en croissance sensible par comparaison avec la marge combinée Ipsos + Synovate de 2011 qui s'établissait à 8,8%. Le chiffre d'affaires d'Ipsos de juillet à décembre devrait atteindre ou dépasser le milliard d'euros, "à condition bien sûr que les dirigeants de la zone euro ne provoquent pas un désastre financier", tient à préciser le groupe.

©2012-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !