Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/11/2019 à 17h35 Ipsen +0,41% 97,800€
  • IPN - FR0010259150
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ipsen : sans impact ?

Ipsen : sans impact ?
Ipsen : sans impact ?

(Boursier.com) — Le Conseil d'Administration d'Ipsen a pris acte du projet de scission de Mayroy et du reclassement interne de ses titres Ipsen ainsi que du dépôt d'une demande de dérogation à l'obligation de déposer une offre publique, annoncés ce jour par Mayroy, actionnaire de contrôle d'Ipsen détenant 56,40% du capital et 72,08% des droits de vote de la société.
Selon les termes du communiqué publié par la société Mayroy, l'actionnariat familial contrôlant Ipsen demeurera inchangé à l'issue de ces opérations, la prééminence du concert formé par Anne et Henri Beaufour étant maintenue. Les holdings patrimoniales respectives d'Anne et d'Henri Beaufour détiendront chacune 26,03% du capital et 33,27% des droits de vote d'Ipsen. La famille Schwabe détiendra pour sa part 4,34% du capital et 5,54% des droits de vote. Ces groupes familiaux resteront liés par des pactes d'actionnaires et continueront à agir de concert.

Ces opérations auront pour effet de simplifier la structure de détention actuelle tout en maintenant le contrôle existant et elles n'auront aucun impact sur le Groupe Ipsen, sa stratégie, sa gouvernance et son actionnariat.

Elles donneront lieu, du fait de la scission de Mayroy et des opérations y relatives, à des franchissements de seuils par les holdings patrimoniales de personnes agissant de concert et détenant déjà la majorité des droits de vote de la Société. Une demande de dérogation à l'obligation de déposer une offre publique visant la totalité du capital d'Ipsen a été déposée par Mayroy auprès de l'AMF, sur le fondement des alinéas 1o, 6o et 7o de l'article 234-9 de son règlement général.
La réalisation des opérations est conditionnée à l'obtention définitive par Mayroy de cette dérogation et devrait intervenir d'ici la fin de l'année 2019.
Portzamparc ne voit "pas d'impact majeur" dans la manoeuvre et vise toujours un cours de 134 euros en restant à l'achat sur le dossier. Le titre monte de 1,1% ce mardi à 98 euros en Bourse de Paris...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com