»
»
»
»
Consultation
Cotation du 24/05/2019 à 17h35 Inventiva +13,68% 2,410€
  • IVA - FR0013233012
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • Consensus Acheter
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Inventiva s'effondre après son échec en phase IIb

Inventiva s'effondre après son échec en phase IIb
Inventiva s'effondre après son échec en phase IIb
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Inventiva plonge de 46,3% à 4,4 euros désormais, dans un volume particulièrement fourni représentant 2,6% du tour de table. La sanction est brutale, alors que la société biopharmaceutique, spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de maladies dans les domaines de la fibrose, de la surcharge lysosomale et de l'oncologie, vient d'annoncer des résultats d'étude clinique (FASST - For A Systemic Sclerosis Treatment) évaluant lanifibranor dans le traitement de patients atteints de la sclérose systémique cutanée diffuse (dcSSc), une maladie rhumatismale auto-immune rare, progressive et complexe avec de nombreux effets indésirables graves et des besoins médicaux significatifs non satisfaits.

H.C. Wainwright & Co maintient ce jour son conseil acheteur, mais sort le programme SSc de son modèle d'évaluation et réduit par conséquent à 12 euros son objectif de cours. L'essentiel de la valorisation correspond à lanifibranor dans la NASH (11,23 euros par action). L'objectif de cours antérieur de la firme se situait à 19 euros.

L'étude clinique FASST était un essai clinique de Phase IIb d'une durée de douze mois, randomisé en double aveugle, avec un contrôle placebo, incluant 145 patients atteints de la dcSSc précoce. Ces patients ont reçu des doses de lanifibranor de 800 mg par jour ou de 1200 mg par jour en deux prises pendant 48 semaines, en plus de leur traitement standard existant, principalement composé d'immunosuppresseurs. L'étude clinique FASST n'a pas atteint son critère d'évaluation principal défini par la différence moyenne absolue du Score de Rodnan Modifié (SRM) entre la valeur initiale et celle de la semaine 48 par comparaison au placebo. Ce score évalue l'épaisseur de la peau à dix-sept endroits définis sur le corps sur une échelle allant de 0, indiquant une peau normale, à 3, indiquant un épaississement sévère. Une diminution du SRM dans les groupes actifs et placebo a été observée chez seulement quatre patients présentant une progression du SRM pendant la durée de l'étude.

Le professeur Christopher Denton, co-investigateur principal de l'étude clinique FASST et professeur à l'University College of London, a ajouté : "Nous regrettons les résultats de l'étude, mais nous sommes satisfaits du bénéfice ressenti par les patients sous lanifibranor, qui a été exprimé au cours de leur évaluation globale, et du profil de sécurité favorable du produit observé au cours de l'étude, notamment en association avec les médicaments immunosuppresseurs".

Le groupe va arrêter le développement clinique de lanifibranor dans la dcSSc

Sur la base des résultats de l'étude clinique FASST, Inventiva prévoit d'arrêter le développement clinique de lanifibranor dans le traitement de la dcSSc afin de se concentrer pleinement sur le développement de lanifibranor pour le traitement de la NASH, d'odiparcil dans le traitement des mucopolysaccharidoses (MPS) et de YAP-TEAD dans le domaine de l'oncologie...

Frédéric Cren, PDG d'Inventiva, conclut : "Nous sommes déçus des résultats de l'étude clinique FASST dans la dcSSc, une maladie complexe, comme en témoigne l'échec récent de trois autres études en développement avancé. Bien que nous ayons décidé d'arrêter le programme de lanifibranor dans la SSc, nous sommes très reconnaissants du dévouement et de l'engagement des patients, des soignants, des investigateurs et de notre équipe pour ce programme. Nous restons confiants dans le mécanisme d'action unique de lanifibranor et avancons donc, comme prévu, dans son développement clinique pour le traitement de la NASH. Au-delà de lanifibranor, nous disposons de projets de développement prometteurs et diversifiés, soutenus par une plateforme de recherche solide, avec notamment odiparcil pour le traitement des mucopolysaccharidoses, et nous attendons avec impatience les prochaines étapes cliniques".

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com