»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/06/2019 à 17h29 Colas +0,44% 137,000€
  • RE - FR0000121634
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Interview de Eric Haentjens, Secrétaire Général de COLAS

Interview de Eric Haentjens, Secrétaire Général de COLAS

Eric HaentjensPubli-rédactionnel - L'objectif prioritaire reste l'amélioration de la marge opérationnelle, nous sommes sur la bonne voie.

Les résultats du premier semestre sont en baisse, comment l'expliquez-vous ?

La pluviométrie exceptionnelle du premier trimestre a ralenti et complexifié les travaux sur les routes. L'Europe entière a été impactée, surtout la France, qui a enregistré dans certaines régions des précipitations deux fois supérieures par rapport à la même période en 2017. Résultat : un nombre conséquent de jours non travaillés, beaucoup d'heures supplémentaires pour rattraper les retards et une immobilisation de matériel préjudiciable. En outre, au deuxième trimestre, les mouvements de grève de la SNCF ont conduit au décalage ou à l'annulation pure et simple de nombreux chantiers. Cela a également eu d'importantes conséquences sur l'activité fret de notre filiale Colas Rail. Heureusement, le dynamisme retrouvé de l'activité Route sur la même période a permis de compenser ces imprévus et de retrouver un résultat équivalent à celui du 2nd trimestre 2017.

L'Amérique du Nord affiche une belle progression par rapport à 2017, pour quelles raisons ?

Au second trimestre, nous avons consolidé pour la première fois le groupe Miller McAsphalt, dont l'acquisition a été réalisée fin février 2018. Ce groupe est un acteur majeur des travaux routiers et de la distribution de bitume au Canada, particulièrement présent en Ontario. L'impact du rachat est positif sur le chiffre d'affaires et quasi nul sur le résultat courant, bien que traditionnellement, les premiers mois de l'année sont négatifs au Canada, à cause d'une météo particulièrement rude. Sur le second semestre, avec une activité tournant à plein régime, la contribution aux résultats devrait être significative.

Miller McAsphalt Canada acquisition

Par ailleurs, nous avons finalisé l'acquisition de Alpiq Engineering Services, acteur suisse majeur de l'énergie, des services industriels et des infrastructures ferroviaires. Ce projet d'envergure, mené conjointement avec Bouygues Construction, permettra de muscler notre activité rail. Nous attendons de cette nouvelle acquisition un renforcement de nos compétences ferroviaires dans les caténaires.


Quel a été l'impact de la pénurie de bitume sur votre activité en France ?

La qualité de nos relations avec nos fournisseurs de bitume a permis de " limiter la casse ". Pourtant, nous avons vécu une conjonction de plusieurs phénomènes préjudiciables : raffineries arrêtées ou en maintenance, transporteurs peu disponibles avec les perturbations du fret ferroviaire ... Cette situation, conjuguée à une forte activité au second trimestre, a ralenti certains chantiers, mais pas au point d'impacter le résultat. En outre, chez Colas, nous sommes toujours très vigilants car nous savons par expérience que le marché français peut rapidement devenir très tendu en approvisionnement dans ce secteur. Signalons que le léger ralentissement lié à cette pénurie a été largement compensé par le rebond d'activité en juillet, mois record en termes d'achat de bitume et de production d'enrobés.

Même si nous souhaitons de tout coeur rencontrer moins de problèmes l'année prochaine, en termes de conditions météo, de grèves ou de pénurie de bitume, nous avons pu tabler sur la souplesse et l'adaptabilité de nos équipes. Faire face et même " performer " dans ces conditions difficiles est une vraie fierté.

Quelles sont vos perspectives pour la fin d'année ?

La croissance du chiffre d'affaires sera au rendez-vous, notamment grâce à l'apport du rachat de Miller McAsphalt. Les tendances seront affinées sous peu, mais l'objectif prioritaire reste l'amélioration de la marge opérationnelle, nous sommes sur la bonne voie.

Partenaires de Boursier.com