»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/07/2019 à 17h35 Innate Pharma -2,82% 5,695€

Innate Pharma : publication dans "Cell Reports" sur une nouvelle génération d'immunothérapies ciblant la voie adénosine

Innate Pharma : publication dans "Cell Reports" sur une nouvelle génération d'immunothérapies ciblant la voie adénosine
Innate Pharma : publication dans 'Cell Reports' sur une nouvelle génération d'immunothérapies ciblant la voie adénosine

(Boursier.com) — Innate Pharma SA annonce aujourd'hui une publication dans Cell Reports décrivant deux nouveaux anticorps monoclonaux, IPH5201 et IPH5301, qui ciblent respectivement CD39 et CD73, pour inhiber la voie adénosine et favoriser l'activation du système immunitaire contre le cancer. La publication, intitulée "Blocking antibodies targeting the CD39/CD73 immunosuppressive pathway unleash immune responses in combination cancer therapies" est parue dans le numéro en ligne de Cell Reports du 21 mai 2019.

L'échappement du cancer au système immunitaire implique grandement la production de quantités importantes d'adénosine immunosuppressive dans l'environnement tumoral. Une augmentation des CD39 et des CD73 au niveau du lit tumoral est symptomatique d'un environnement immunosuppresseur inhibant les réponses immunitaires antitumorales et favorisant la propagation tumorale. L'impact du blocage des enzymes CD39 et CD73 pour surmonter l'immunosuppression médiée par l'adénosine et renforcer l'immunité antitumorale a été étudié en combinant des approches génétiques et médiées par des anticorps.

Les travaux précliniques publiés par Innate Pharma et ses collaborateurs montrent que le déficit de CD39 est inversement proportionnel avec les bénéfices des combinaisons thérapeutiques contre le cancer dans des modèles murins de tumeurs solides. Ces travaux portent sur la production et la caractérisation de deux anticorps anti-CD39 et anti-CD73 chez l'homme, appelés respectivement IPH5201 et IPH5301.

L'anticorps anti-CD39, IPH5201, bloque l'hydrolyse de l'ATP par CD39, que l'enzyme soit membranaire ou soluble, favorisant ainsi la maturation des cellule dendritiques et l'activation des macrophages. Tandis que l'anticorps anti-CD73, IPH5301, bloque la dégradation de l'AMP en adénosine immunosuppressive et présente différentes caractéristiques fonctionnelles intéressantes par rapport aux anticorps actuellement utilisés.

IPH5201 et IPH5301 ont, l'un et l'autre, empêché l'inhibition médiée par l'adénosine des lymphocytes T issus de patients dans le cancer du sein et le mélanome. Nous avons également observé qu'IPH5201 augmentait efficacement l'activité antitumorale de l'oxaliplatine, un médicament de chimiothérapie induisant l'ATP, dans un modèle murin de tumeur.

Ces données fournissent le rationnel scientifique pour développer en clinique IPH5201 et IPH5301 et soutenir leur utilisation dans l'immunothérapie des cancers.

"Les données publiées ici soutiennent le rationnel sur lesquel nous nous appuyons pour évaluer IPH5201 et IPH5301 dans le traitement du cancer, en particulier si ces anticorps sont combinés, entre eux, avec des inhibiteurs de point de contrôle immunitaire ou des chimiothérapies", a déclaré le Pr. Éric Vivier, Directeur scientifique d'Innate Pharma. "Nous sommes impatients d'explorer plus avant le potentiel de ces anticorps qui constituent une approche innovante et différenciée pour enrayer l'immunosuppression dans le microenvironnement tumoral. Nous prévoyons de déposer des demandes d'autorisation de pratiquer des essais cliniques pour IPH5201 au second semestre 2019 et pour IPH5301 au premier semestre 2020."

En octobre 2018, Innate Pharma et AstraZeneca ont conclu un accord de collaboration comprenant une option pour un co-développement et une co-commercialisation d'IPH5201...

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com