»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/12/2018 à 17h35 Innate Pharma -2,91% 7,340€

Innate Pharma : de nouvelles données dans l'essai de Phase I évaluant IPH4102

Innate Pharma : de nouvelles données dans l'essai de Phase I évaluant IPH4102
Innate Pharma : de nouvelles données dans l'essai de Phase I évaluant IPH4102
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Innate Pharma communique de nouvelles données de l'essai de Phase I (incluant une extension de cohorte) évaluant IPH4102 chez des patients réfractaires présentant un syndrome de Sézary (SS), ainsi que sa décision d'avancer IPH4102 dans une étude de Phase II multi-cohorte dans différents sous-types de lymphome de type T. Ces données ont été présentées, lors d'une session orale, le lundi 3 décembre, au congrès annuel de l'ASH à San Diego (États-Unis) par le Pr. Martine Bagot, investigateur principal de l'étude et Chef du Service de Dermatologie à l'Hôpital Saint-Louis (Paris). IPH4102 est l'anticorps "first-in-class" anti-KIR3DL2 propriétaire d'Innate Pharma, conçu pour le traitement des lymphomes de type T.

Elles confirment le profil différencié d'IPH4102. Au 15 octobre, les données du sous-groupe des 35 patients atteints d'un SS révélaient une activité clinique élevée, avec un taux de réponse de 42,9%, une durée médiane de réponse de 13,8 mois et une médiane de survie sans progression de 11,7 mois. Chez les 7 patients ayant précédemment reçu mogamulizumab, le taux de réponse était de 42,9%, la durée de médiane de réponse de 13,8 mois et la survie sans progression de 16,8 mois. Ces données sont similaires à celles de l'ensemble du groupe. Le taux de réponse était plus élevé (n = 28, 53,6%) chez les patients dont l'examen anatomopathologique ne met pas en évidence de transformation histologique à grandes cellules (large cell transformation, LCT).

Des analyses exploratoires de biomarqueurs montrent une élimination rapide, chez les patients répondeurs, des cellules tumorales anormales ainsi que de lymphocytes T CD4 KIR3DL2+ périphériques dans le sang, sous traitement IPH4102.

Les données mises à jour présentées aujourd'hui nous encouragent fortement à avancer le développement d'IPH4102 chez des patients atteints d'un syndrome de Sézary réfractaire. De plus, l'étude de Phase II Tellomak prévue associée aux données de Phase I pourrait avoir le potentiel de motiver une demande de mise sur le marché dans cette indication, commente Pierre Dodion, Directeur Médical d'Innate Pharma. En outre, le profil d'expression de KIR3DL2 justifie l'exploration du potentiel d'IPH4102 dans d'autres sous-types de lymphomes de type T prévus dans Tellomak.

Les patients atteints d'un syndrome de Sézary réfractaire n'ont qu'un nombre limité d'options thérapeutiques en lignes de traitement avancées, avec une toxicité associée aux médicaments actuellement approuvés qui reste toujours préoccupante, commente le Professeur Martine Bagot, Investigateur Principal de l'étude. IPH4102, au-delà de son activité clinique impressionnante, a montré un profil de tolérance favorable et améliore concrètement la qualité de vie, même chez des patients n'ayant pas de réponse clinique. Les résultats translationnels montrent les effets pharmacodynamiques d'IPH4102 dans la peau et dans le sang, cohérents avec l'efficacité clinique observée.

Innate Pharma prévoit l'initiation d'une étude de Phase II internationale (Tellomak), dans différents sous-types de lymphomes de type T, au 1er semestre 2019.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com