»
»
»
»
Consultation
Cotation du 18/06/2019 à 15h59 Innate Pharma -0,83% 5,955€

Innate Pharma à l'AACR 2019 : nouvelles données sur la prochaine génération d'immunothérapies des cancers

Innate Pharma à l'AACR 2019 : nouvelles données sur la prochaine génération d'immunothérapies des cancers
Innate Pharma à l'AACR 2019 : nouvelles données sur la prochaine génération d'immunothérapies des cancers

(Boursier.com) — Innate Pharma SA annonce la présentation de nouvelles données précliniques sur plusieurs candidats de son portefeuille d'immunothérapies de nouvelle génération, lors d'une session orale présidée par le Professeur Eric Vivier, Directeur scientifique, lors du congrès annuel de de l'Association Américaine pour la Recherche sur le Cancer (AACR - 29 mars au 3 avril, Atlanta).

Eric Vivier, Directeur scientifique d'Innate Pharma, commente : "Le leadership scientifique a toujours été un moteur pour Innate Pharma. Nous sommes fiers de présenter à l'AACR de nouvelles données précliniques issues de notre large portefeuille d'immunothérapies de nouvelle génération. Pour la première fois, nous avons également partagé des données sur notre technologie d'anticorps multispécifiques engageant les cellules NK, une nouvelle génération de molécules pour combattre le cancer."

Hier à l'AACR, dans le cadre de la session orale intitulée "Immunité innée et complément dans les tumeurs solides" qu'il présidait, Éric Vivier a donné une conférence sur le thème "Ciblage de l'immunité innée avec des immunothérapies de nouvelle génération contre le cancer". Les données suivantes y ont été présentées :

IPH5201 (anti-CD39) et IPH5301 (anti-CD73), ciblant la voie adénosine :

CD39 et CD73 sont des enzymes extracellulaires membranaires exprimées à la fois sur les lymphocytes T régulateurs et sur les cellules tumorales. Ils jouent un rôle majeur dans la mise en oeuvre d'une immunosuppression par la voie dégradant l'adénosine triphosphate (ATP) en adénosine. Le ciblage de CD39 et CD73 pourrait promouvoir une réponse immunitaire anti-tumorale dans un grand nombre de tumeurs.

Ces nouvelles données démontrent, dans des modèles murins, que la combinaison d'IPH5201, l'anticorps anti-CD39 d'Innate Pharma et d'oxaliplatine, induisant l'ATP, a un effet synergique améliorant le contrôle de la croissance tumorale.

Les résultats précédents montraient qu'IPH5201 accroît l'effet stimulant de l'ATP sur les cellules présentatrices d'antigènes et annule l'effet suppressif de l'adénosine dérivée de l'ATP sur la prolifération de cellules T de donneurs sains et de patients atteints d'un cancer. En octobre 2018, Innate Pharma et AstraZeneca sont entrés dans une collaboration de développement comprenant une option pour un co-développement et une co-commercialisation pour IPH5201.

De nouvelles données sur la structure cristalline du complexe CD73/IPH5301 conforte un mode d'action d'IPH5301 différent et une efficacité renforcée par rapport aux anticorps de la concurrence. En outre, une analyse en microscopie électronique a révélé que l'anticorps IPH5301 se lie à la molécule CD73 dans un mode intra-dimérique (un anticorps par dimère d'enzyme) contraignant ainsi l'enzyme dans un état inactif empêchant l'hydrolyse de l'AMP ; au contraire d'anticorps actuellement en développement et interagissant avec CD73 de façon inter-dimérique (un anticorps pour deux dimères d'enzyme). Les résultats présentés au congrès de l'AACR 2018 démontraient qu'IPH5301 était plus puissant, in vitro, que les anticorps anti-CD73 de référence actuellement développés en clinique, que ce soit pour le CD73 extracellulaire membranaire ou soluble, pour son activité enzymatique ou pour la prolifération des cellules T.

Innate prévoit de déposer des demandes d'autorisation de pratiquer des essais cliniques au second semestre 2019 pour IPH5201 et au premier semestre 2020 pour IPH5301.

Les NKCE trifonctionnels " first-in-class " créent une nouvelle génération de molécules pour combattre le cancer :

La technologie propriétaire d'Innate Pharma de NKCE multifonctionnels cible deux récepteurs activateurs des cellules NK, NKp46 et CD16, et un antigène sur les cellules tumorales.

Les nouvelles données précliniques présentées à l'AACR démontrent que ces NKCE trifonctionnels " first-in-class " sont plus puissants, in vitro et in vivo, que les anticorps thérapeutiques monoclonaux ciblant le même antigène tumoral, comme rituximab, obinituzumab ou cetuximab, sans effet non ciblés. Ces données démontrent que l'engagement concomitant de NKp46 et de CD16 est synergique pour potentialiser la lyse des cellules tumorales ainsi que l'activation des cellules NK.

Les NKCEs stimulent les cellules NK plutôt que les cellules T. Ils ont été conçus pour améliorer le profil bénéfice-risque pour le traitement de tumeurs solides.

Innate Pharma a un accord de collaboration et de licence avec Sanofi pour la génération et l'évaluation de jusqu'à deux candidats multispécifiques en utilisant la technologie d'Innate Pharma et les formats d'anticorps bispécifiques propriétaires ainsi que les cibles tumorales de Sanofi. Selon les termes de l'accord de licence, Sanofi est responsable du développement, de la fabrication et de la commercialisation des produits résultant de la collaboration. Innate Pharma est éligible à des paiements d'étapes liés à l'atteinte d'objectifs de développement et de commercialisation pouvant atteindre 400 millions d'euros ainsi qu'à des redevances assises sur les ventes nettes.

©2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com