»
»
»
»
Consultation
Cotation du 16/11/2018 à 17h35 Ingenico +0,31% 64,379€
  • ING - FR0000125346
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ingenico bondit après le départ de Philippe Lazare

Ingenico bondit après le départ de Philippe Lazare
Ingenico bondit après le départ de Philippe Lazare
Crédit photo © Ingenico

(Boursier.com) — Après onze années passées à la tête d'Ingenico, Philippe Lazare quitte le leader mondial des solutions de paiement intégrées. Alors que le groupe étudie diverses options pour son avenir, Philippe Lazare était administrateur d'Ingenico depuis 2005. Devenu directeur général en 2007, il occupait le poste de PDG depuis début 2010.

Le Conseil d'administration avait annoncé fin octobre avoir confié à un comité d'administrateurs indépendants le soin de réexaminer sa stratégie et de se pencher sur l'évolution de sa gouvernance après avoir été contraint d'abaisser ses objectifs pour 2018.

Nicolas Huss, nouveau DG

Le CA a par ailleurs décidé de dissocier les fonctions de Président et de Directeur général, qu'il a respectivement confiées, à Bernard Bourigeaud, administrateur indépendant depuis le 29 avril 2016 et, à Nicolas Huss, jusqu'alors Chief Operating Officer (COO). Nicolas Huss a également été coopté administrateur pour la durée du mandat de Philippe Lazare restant à courir.

Le titre en forte hausse

Au regard de l'évolution du titre, le marché semble apprécier ce remue-ménage à la tête du groupe. Dans un marché légèrement baissier en matinée, Ingenico gagne plus de 4% à 68,2 euros. Le départ de P.Lazare pourrait précipiter les changements chez Ingenico, et notamment un éventuel rapprochement avec Natixis ou un autre acteur français du paiement. Le dirigeant a plusieurs fois indiqué par le passé qu'il considérait plus son entreprise comme prédatrice que comme une proie, et avait tenté de maintenir l'indépendance de la société.

Pour Bryan Garnier, quel que soit l'issue (qu'Ingenico reste ou non indépendant), la société est maintenant sous pression et n'a finalement pas d'autre choix que de revoir enfin toutes ses options. Cela signifie que quelque chose de positif pourrait arriver. Soit Ingenico trouvera une solution qui plaira à ses actionnaires pour qu'il puisse rester indépendant, soit le groupe sera acquis par un acteur français avec une belle prime (le broker voit une offre à au moins 80 euros par titre). Le courtier est à l''achat' sur le dossier avec une 'fair value' de 67 euros.

©2018,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com