Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 09/07/2020 à 14h34 Ingenico -0,21% 143,850€
  • ING - FR0000125346
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Conserver
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Ingenico : au rebond

Ingenico : au rebond
Ingenico : au rebond
Crédit photo © Ingenico

(Boursier.com) — Ingenico grimpe de 4% à 118,65 euros ce vendredi, alors que le groupe a publié un chiffre d'affaires de 658 millions d'euros, en croissance de 4% à données comparables... La croissance Retail à 7% a été impactée par le Covid-19 à partir de mi-mars 2020. La performance de B&A est stable malgré les premiers impacts du Covid-19 en Asie, bénéficiant de son exposition globale. Le groupe évoque un plan d'action holistique pour atténuer les impacts de chiffre d'affaires et préserver la profitabilité et la trésorerie, en exécution dès le début du second trimestre 2020.

En données publiées, le chiffre d'affaires T1 est ressorti en croissance de 3% par rapport au premier trimestre 2019, qui intègre un effet de change négatif de 4 millions d'euros et l'impact de la cession de l'activité 'Healthcare' France. La business unit Retail a réalisé un chiffre d'affaires de 341 millions d'euros, représentant une croissance de 7% sur le trimestre à données comparables. A données publiées, le chiffre d'affaires a progressé de 5% au premier trimestre, intégrant un effet de change neutre et l'impact de la cession de l'activité 'Healthcare' France. Au cours du trimestre, B&A a réalisé un chiffre d'affaires de 318 millions d'euros, en progression de 1% à données comparables. A données publiées, l'activité est stable et intègre un effet de change négatif de 4 millions d'euros.

Aujourd'hui, la situation macroéconomique demeure incertaine pour la seconde partie de l'année 2020. Pour cette raison, la perspective communiquée le 3 février 2020 n'est plus d'actualité... Dans ce contexte et sur la base un suivi précis de la situation, Ingenico a défini une hypothèse principale au niveau de ces activités sur laquelle sont adossés plusieurs scénarios afin d'appréhender le potentiel de performance organique pour l'année 2020. L'hypothèse centrale du niveau d'activité est basée sur la fin des confinements en Europe et aux Etats-Unis entre la mi-mai et le mois de juin, un retour progressif de la consommation dans un environnement de réouverture des commerçants selon les contraintes sanitaires, un scénario central pour le segment voyage sans reprise des voyages internationaux d'ici la fin 2020 et une reprise graduelle des voyages régionaux, et après prise en compte de possibles reconfinements localisés de courte durée dans des pays où le groupe opère.

Trois scénarios

Sur la base de ces hypothèses, le groupe a déployé les trois scénarios suivants structurés selon des courbes de retour d'activité à la normale différentes et articulées sur la base d'une approche conservatrice d'environ 20% de décroissance organique au T2 :

- Scénario 1 : retour à la guidance de croissance organique pré-Covid de 4% à 6% au 4ème trimestre 2020 conduisant à une baisse organique à un chiffre dans le bas de la fourchette moyenne à haute en 2020 ;
- Scénario 2 : retour à la guidance de croissance organique pré-Covid de 4% à 6% au mois de décembre 2020 conduisant à une baisse organique à un chiffre dans le milieu de la fourchette moyenne à haute en 2020 ;
- Scénario 3: retour à la guidance de croissance organique pré-Covid de 4% à 6% au 1er trimestre 2021 conduisant à une baisse organique à un chiffre dans le haut de la fourchette moyenne à haute en 2020.

Dans ce contexte, le groupe a révisé ses perspectives pour l'année 2020 :
- Chiffre d'affaires net : une baisse organique à un chiffre dans la fourchette moyenne à haute, contre 4% à 6% de croissance organique précédemment ;
- Marge d'EBITDA supérieure à 21% du chiffre d'affaires net (20,9% en 2019), contre un EBITDA supérieur à 650 millions d'euros précédemment ;
- Conversion de l'EBITDA en FCF supérieure à 50%, inchangée ;
- Pas de versement de dividende, contre un taux de distribution supérieur à 35% précédemment.

Sur ce dernier point, afin de préserver l'alignement avec les mesures de chômage partiel, le Conseil d'administration a exceptionnellement décidé de proposer d'annuler la proposition de versement de dividende cette année. Cette proposition sera présentée au cours de l'Assemblée Générale des actionnaires le 11 juin.
Parmi les derniers avis de brokers, Bryan Garnier a réduit sa 'fair value' sur le dossier de 96 à 90 euros tout en restant 'neutre'.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !