»
»
»
»
Consultation
Cotation du 19/03/2019 à 17h35 Iliad +2,83% 93,060€
  • ILD - FR0004035913
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Iliad : une affaire à surveiller

Iliad : une affaire à surveiller
Iliad : une affaire à surveiller
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Dans un marché qui déprime toujours ce mardi après-midi, Iliad perd plus de 3%, de retour sur les 105 euros, alors que le cabinet indépendant AlphaValue, qui reste à l'achat sur la valeur, a ajusté son objectif en baisse de 140,50 à 131 euros. L'opérateur télécoms a continué de perdre des clients ces derniers mois, à la fois dans le mobile et dans le fixe au troisième trimestre...
Les revenus du groupe sur la période sont ressortis globalement conformes aux attentes du marché (+1,7% à 1,24 milliard d'euros) à la faveur de la contribution de 46 millions d'euros de l'Italie, où l'opérateur compte désormais 2,23 millions d'abonnés quatre mois après son lancement.

Reste l'aspect spéculatif du secteur qui laisse penser qu'un retour à trois opérateurs aura lieu l'année prochaine en France... Le Credit Suisse a malgré tout réduit sa cible à 120 euros tout en restant 'neutre', alors que la SG et HSBC ont confirmé leur conseil 'achat' en visant respectivement 203 et 170 euros. Ce dernier évoquait des revenus rassurants, étant donné que l'entreprise continue à voir partir des clients. Le rythme de pertes d'abonnés a ralenti par rapport au deuxième trimestre malgré une fin de T3 très difficile alors que la concurrence des prix en France était à son apogée. La nouvelle approche commerciale commence à porter ses fruits, selon le courtier... Raymond James ('surperformer') pense même que le titre pourrait enfin se redresser compte tenu de la ré-accélération de la croissance des revenus à la faveur du succès de la nouvelle Freebox en France et en Italie, ainsi qu'au retour de la croissance des bénéfices et des FCF grâce à la hausse des recettes et à la réduction des coûts.

Dans le détail, Free a perdu 90.000 abonnés mobiles sur les trois mois clos fin septembre, contre 200.000 au trimestre précédent, mais les pertes se sont concentrées sur ses plus petits forfaits. Le marché tablait toutefois sur des exils limités à 45.000. Même situation dans le fixe, où les départs de clients ont été moins nombreux qu'au trimestre précédent (-14.000), tandis que ses recrutements dans la fibre ont atteint un record sur la période avec 100.000 nouveaux abonnés...

©2018-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com