Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 17h35 Iliad -3,12% 160,150€
  • ILD - FR0004035913
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Iliad : pour 2 dollars de plus...

Iliad : pour 2 dollars de plus...
Iliad : pour 2 dollars de plus...
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Deutsche Telekom serait prêt à considérer une proposition à 35 dollars par action sur T-Mobile US. C'est en tout cas l'avis d'une bonne source citée hier soir par l'agence Bloomberg, source qui a participé à une conférence stratégique de hauts dirigeants de l'opérateur allemand, tenue hier à Berlin. Elle a aussi laissé entendre que le groupe français Iliad, qui avait soumis une proposition à 33$ l'action, n'avait pas encore surenchéri à cette date.

Ce niveau de 35$ étonne malgré tout par sa faiblesse. Les dirigeants de DT avaient largement dénigré la proposition initiale de Xavier Niel, la jugeant trop faible pour être considérée. Certains intervenants de marché pensaient jusque-là qu'une base de 40$ (par goût pour les chiffres ronds, sans doute) pourrait faire l'affaire, soit 21% de plus que l'offre d'Iliad. A 35$, la surenchère se limiterait à 6% et paraît financièrement accessible. Du reste, l'action T Mobile US cote sous les 30$, malgré une incursion au-delà hier en séance. Cela signifie soit que les investisseurs ne jugent pas la proposition d'Iliad crédible, soit que la valeur de T Mobile US n'est pas aussi élevée que ses dirigeants le pensent.

Un statu quo... en surface

Les lignes n'ont pas tellement bougé durant la dernière quinzaine sur le dossier, la faute sans doute à la coupure estivale. A moins que des tractations ne soient en cours en coulisses, car les dernières informations parues en août montraient que DT n'était pas complètement insensible à la proposition du groupe français. Je pense que les gens démarrent rarement avec leur meilleure offre, avait affirmé le 13 août le directeur financier de la filiale américaine de l'opérateur allemand lors d'une conférence avec des investisseurs. Braxton Carter avait même qualifié à cette occasion le patron d'Iliad, Xavier Niel, d'entrepreneur très impressionnant, jugeant l'intérêt de son groupe très flatteur.

Depuis qu'Iliad a abattu ses cartes, plusieurs rumeurs ont circulé. Parmi elles, le lancement d'une offre améliorée, qui pourrait être financièrement soutenue par des tiers. Dès le début, les noms d'industriels du satellite et du câble (Dish Networks, Cox...) avaient été cités comme partenaires potentiels, puis ce fut le tour de financiers comme le fonds de pension canadien OTPP ou le fonds souverain de Singapour GIC. Pour finir, Google et Microsoft avaient également été pressentis pour appuyer l'offensive de la maison-mère de Free Mobile.

Ce soir, Iliad publiera ses résultats semestriels et son rapport intermédiaire. Xavier Niel sera-t-il en mesure d'annoncer quelque chose dès aujourd'hui ? Cela semble peu probable à ce stade, mais le management de la société ne manquera pas d'être interrogé à ce propos lundi matin, lors de la conférence de présentation des résultats.

©2014-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !