Accueil
»
Bourse
»
Actions Paris
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 15/01/2021 à 17h35 Iliad -3,12% 160,150€
  • ILD - FR0004035913
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Iliad : les dysfonctionnements continuent de faire jaser chez Free Mobile

Iliad : les dysfonctionnements continuent de faire jaser chez Free Mobile
Logo Iliad

(Boursier.com) — La polémique se poursuit autour de la qualité du service de Free Mobile (groupe Iliad)..... Dernier élément à charge pour le nouvel opérateur mobile : une enquête du magazine 'Capital', publiée sur son site internet, vient de révéler que de près de la moitié des appels (46%) passés aux heures de pointe, entre 18H00 et 21H00, par les abonnés de Free à Paris et à Lyon, n'aboutissent pas !
A ces heures, le taux d'échec des appels téléphoniques est d'à peine 1% en moyenne chez les concurrents Orange (France Télécom), SFR (Vivendi) et Bouygues Telecom...

Sur le reste de la journée, le taux d'échec approche encore les 14% pour Free, quand les opérateurs historiques ne dépassent toujours pas 1% ! En moyenne, sur l'ensemble de la journée, près d'un tiers (32%) des appels passés par les clients de Free n'aboutissent pas dans les deux plus grades villes de France.

Les problèmes n'épargnent pas la transmission des données : dans 16% des cas, il a été impossible de télécharger un fichier de 2 mégaoctets sur le réseau Free aux heures de pointe, un taux 3 à 8 fois supérieur à celui d'Orange, SFR et Bouygues Telecom.

Cette étude statistique a été réalisée à partir de 9.392 tests d'appels et de 3.619 tentatives de téléchargement, entre lundi et jeudi dernier, en centre-ville comme en banlieue, pour le compte de Capital, par les techniciens de la société Directique. Une entreprise qui fait référence dans le secteur, puisque c'est à partir de ses données que l'Arcep, l'Autorité de régulation du secteur, publie son rapport annuel sur la qualité de service des réseaux mobiles.

Rappelons que Free Mobile a promis, a semaine dernière, de régler ses problèmes de surcharge du réseau d'ici au 11 avril... L'opérateur, qui auraient déjà conquis 2,2 millions d'abonnés et bouleverse le marché du mobile en France avec ses offres à bas prix, estime que ses soucis sont liés aux liens d'interconnexion avec le réseau d'Orange, avec lequel il a conclu un accord.

De son côté, Orange explique n'être pour rien dans ces pannes, qui auraient selon lui pour origine les difficultés de Free Mobile à estimer le volume de son trafic orienté vers Orange. Pour sa part, l'Arcep a renvoyé les deux opérateurs dos à dos, en estimant qu'ils avaient tous les deux sous-estimé le succès de Free Mobile dès son démarrage le 12 janvier denier... Balle au centre ?

©2012-2021,

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !