»
»
»
»
Consultation
Cotation du 17/06/2019 à 17h35 Iliad -2,72% 98,740€
  • ILD - FR0004035913
  • SRD
  • PEA
  •   PEA-PME
  • Consensus Renforcer
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Iliad : comment Xavier Niel veut bousculer le marché américain des télécoms

Iliad : comment Xavier Niel veut bousculer le marché américain des télécoms
Iliad : comment Xavier Niel veut bousculer le marché américain des télécoms
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Xavier Niel croit à son projet de rachat de T-Mobile US. Après avoir bouleversé le paysage français des télécoms, le patron d'Iliad souhaite bousculer les choses de l'autre côté de l'Atlantique, un marché cinq fois plus grand qu'en France. "Le paysage concurrentiel américain est beaucoup moins agressif que ce à quoi nous sommes habitués en France"... "Il y a un énorme potentiel. C'est presque trop beau pour être vrai", explique Xavier Niel au "Wall Street Journal".

L'homme d'affaires français espère ajouter une bonne dose d'adrénaline à ce que le PDG de T-Mobile US, John Legere, a déjà commencé à faire : "Nous et T-Mobile sommes faits du même ADN. Nous sommes tous les deux des challengers agressifs"... "John Legere a fait un excellent travail pour commencer à animer la concurrence, mais nous pouvons faire plus", ajoute le directeur d'Iliad qui souhaite travailler avec M. Legere.

Structure de coûts

A l'image de ce qu'il a réalisé avec Free, X. Niel veut améliorer la structure de coûts de T-Mobile US en réduisant au minimum les divers coûts opérationnels, des services informatiques au back office en passant par l'achat d'équipement. Il pense ainsi pouvoir abaisser la structure annuelle de coûts de l'opérateur américain de 2 milliards de dollars. Reste à Xavier Niel à franchir un obstacle de taille avant de pouvoir réaliser son rêve américain, convaincre le Conseil d'administration de T-Mobile US.

Iliad a commencé à approcher un des membres du Conseil de T-Mobile US au début du mois de juin et a eu des "discussions" avec plusieurs membres au cours des deux derniers mois avant de faire son offre indicative, précise au quotidien financier X.Niel. "Notre offre est équitable, et c'est la seule qui est réelle"..."Vous ne pouvez pas comparer avec une offre qui n'existe pas !", souligne le boss de Free en faisant référence à la proposition de Sprint.

©2014-2019,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com