Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
International Airlines Group
  • IAG - ES0177542018
  • + Ajouter à : Mes Listes

IAG : perte opérationnelle trimestrielle de 1,3 MdE et capacités revues à la baisse en fin d'année

IAG : perte opérationnelle trimestrielle de 1,3 MdE et capacités revues à la baisse en fin d'année
IAG : perte opérationnelle trimestrielle de 1,3 MdE et capacités revues à la baisse en fin d'année
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Nouvelle publication guère rassurante pour le transport aérien européen. IAG. La maison-mère de British Airways, Iberia et Vueling a vu ses revenus plonger de 83% au troisième trimestre à 1,2 milliards d'euros alors que sa perte opérationnelle ajustée s'est élevée à 1,3 MdE contre un profit de 1,4 MdE un an plus tôt. Le trafic a fondu de 88% sur un an alors que les capacités ont diminué de 78,6% sur la période, résultant en un déclin du coefficient d'occupation de 38,8 points à 48,9%.

Peut-être plus important encore, le groupe aérien a revu à la baisse sa prévision de capacités pour la fin d'année en raison de réservations globales qui n'ont pas évolué comme prévu en lien avec le renforcement des mesures mises en place par plusieurs gouvernements européens en réaction à la deuxième vague d'infections au Covid-19, y compris des confinements locaux et une augmentation des quarantaines requises pour les voyageurs en provenance de nombreux pays. Dans le même temps, les initiatives visant à remplacer les périodes de quarantaine et renforcer la confiance des clients pour réserver et voyager, par exemple par des tests avant le départ et des couloirs aériens, n'ont pas été adoptées par les gouvernements aussi rapidement que prévu.

En conséquence, IAG qui avait jusqu'ici indiqué tabler sur des capacités en repli de 46% à 60% au 4e trimestre, prévoit désormais des capacités inférieures à 30% par rapport à leur niveau de 2019. Le groupe ne s'attend ainsi plus à atteindre l'équilibre en termes de flux de trésorerie nets provenant des activités opérationnelles au cours des trois derniers mois de l'année. IAG s'estime en revanche bien capitalisé avec des liquidités qui restent solides, à 6,6 milliards d'euros, dont 5 MdsE de cash au 30 septembre.

Avec cette annonce, IAG rejoint la Lufthansa qui a pour sa part indiqué il y a quelques jours qu'elle opérerait avec un maximum de 25% de ses 'capacités normales' sur le trimestre en cours.

©2020-2021,