Accueil
»
Bourse
»
Action Europe
»
Actualités
»
Consultation
International Airlines Group
  • IAG - ES0177542018
  • + Ajouter à : Mes Listes

IAG (British Airways) : lourde perte, le deuxième trimestre sera encore pire

IAG (British Airways) : lourde perte, le deuxième trimestre sera encore pire
IAG (British Airways) : lourde perte, le deuxième trimestre sera encore pire
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — IAG va utiliser les mesures mises en place par le gouvernement britannique afin de doper ses liquidités dans un secteur 'massacré' par la pandémie de Covid-19. Alors que la quasi-totalité de la flotte du groupe est à l'arrêt, la maison-mère de British Airways a indiqué avoir ramené ses sorties de trésorerie en avril et mai de 440 millions d'euros par semaine à 200 ME. Elle a essuyé une perte opérationnelle de 1,86 milliard d'euros sur les trois premiers mois de l'année pour des revenus en repli de 13,4% à 4,59 MdsE. La perte nette est ressortie à 1,68 MdE et IAG anticipe un deuxième trimestre nettement moins bon que le premier...

Le propriétaire de Vueling et Aer Lingus ne table pas sur un retour au niveau de la demande de passagers en 2019 avant 2023. Dans ces conditions, la firme, qui pourrait éliminer près de 12.000 emplois chez British Airways, souligne que des mesures de restructuration sont indispensables et prévoit de reporter la livraison de 68 avions.

"Nous avions un bilan et une position de liquidité solides au début de cette crise. Nous prenons toutes les mesures appropriées pour préserver la trésorerie, réduire et reporter les dépenses d'investissement et les frais d'exploitation et obtenir un financement supplémentaire afin de renforcer et maintenir nos liquidités. A la fin avril, nos liquidités s'élevaient à 10,0 milliards d'euros. Nous prévoyons une remise en service significative au plus tôt en juillet 2020, en fonction de l'assouplissement des mesures de verrouillage et les restrictions de voyage dans le monde entier. Nous adapterons nos procédures de fonctionnement afin de garantir à nos clients et à notre personnel une protection adaptée dans ce nouvel environnement.

"Nous travaillons avec les différents organismes de réglementation et sommes convaincus que les changements de réglementation permettront une remise en service sûre et organisée. L'industrie s'adaptera aux nouvelles exigences de la de la même manière qu'elle s'est adaptée à l'évolution des exigences de sécurité dans le passé. Toutefois, nous ne nous attendons pas à ce que la demande de passagers retrouve son niveau de 2019 avant 2023 au plus tôt. Cela signifie qu'une restructuration à l'échelle du groupe est essentielle pour traverser la crise et préserver un niveau de liquidité adéquat. Nous avons l'intention de sortir de la crise comme un groupe plus fort", déclare Willie Walsh, CEO d'IAG.

Le titre pointe en légère hausse à Londres après ces annonces.

©2020,