Cotation du 24/09/2021 à 17h35 Hybrigenics -0,56% 0,179€
  • ALHYG - FR0004153930
  •   SRD
  • PEA
  • PEA-PME
  • + Ajouter à : Mes portefeuilles | Mes Listes

Hybrigenics : la collaboration se poursuit avec l'INSERM sur le traitement du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Hybrigenics : la collaboration se poursuit avec l'INSERM sur le traitement du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë
Hybrigenics : la collaboration se poursuit avec l'INSERM sur le traitement du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Hybrigenics , qui constitue le pôle DMS Biotech de DMS Group, annonce une prolongation du contrat de collaboration de recherche avec l'INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale) afin de finaliser la phase 2 du projet permettant de commencer les phases cliniques sur le traitement du Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë (SDRA).

Cette affection est une forme très sévère de défaillance pulmonaire aiguë, se caractérisant par la survenue rapide d'une détresse respiratoire pouvant provoquer la mort du patient (notamment dans le cas d'infections pulmonaires causées par le coronavirus SARS-CoV-2). L'objectif du projet de traitement du SDRA est de juguler l'inflammation par délivrance directe des cellules souches sur le site inflammatoire alvéolaire.

" La mortalité des patients, nécessitant une hospitalisation au sein des unités de réanimation, se situe autour de 40%. L'incidence du SDRA se situe à l'alentour de 60 cas pour 100.000 habitants par an, hors contexte d'épisode infectieux intense. A titre d'exemple, ceci représente approximativement 36.000 cas par an en France et 240.000 cas par an aux Etats-Unis. En période d'épidémie, comme nous l'avons connu au cours de la COVID-19, ce nombre peut augmenter significativement (multipliant l'incidence par 2 ou 3) et conduire à la saturation des services de réanimation des établissements de santé ", commente Hybrigenics.

L'innovation originale et inédite, développée dans le cadre de cette collaboration, porte sur un ciblage optimal de l'action des cellules souches par une voie d'administration jamais expérimentée à ce jour. La stratégie est d'administrer les composants actifs des cellules souches par inhalation, permettant ainsi de focaliser l'action thérapeutique directement au niveau alvéolaire pulmonaire, afin d'assurer une efficacité anti-inflammatoire maximale.

Hybrigenics explique que la phase la plus incertaine et la plus critique de ce projet de recherche était la phase 1. En effet, l'incertitude majeure sur sa potentielle réalisation résidait dans la possibilité d'isoler les sécrétions des cellules souches, médiateurs de leur action biologique (anti-inflammatoire par exemple), et de les conditionner sous une forme stable et inhalable chez le patient. Cette phase de faisabilité a été menée avec succès et va donc permettre d'investiguer ce traitement innovant en phase préclinique. Néanmoins avant d'utiliser ce traitement en condition thérapeutique, il est nécessaire d'optimiser certains paramètres afin de trouver la formulation idéale permettant une inhalation et une pénétration pulmonaire optimale. C'est cette 2ème phase qui fait l'objet de cette prolongation du partenariat de recherche avec l'INSERM. Il a été convenu que cette phase devrait durer de l'ordre d'un an.

©2021

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Actualités Hybrigenics

Plus d'actualités