Accueil
»
Bourse
»
Actions New-York
»
Actualités
»
Consultation
Cotation du 10/07/2020 à 22h15 Hertz Global Holdings 0,00% 1,450$
  • HTZ - US42806J1060
  •   PEA
  • + Ajouter à : Mes Listes

Hertz : le groupe suspend son augmentation de capital

Hertz : le groupe suspend son augmentation de capital
Hertz : le groupe suspend son augmentation de capital
Crédit photo © Reuters

(Boursier.com) — Hertz Global holding a annoncé mercredi soir qu'il suspendait son augmentation de capital controversée de 500 millions de dollars, annoncée alors que le groupe de location de voitures est en procédure de faillite depuis la fin mai, en raison de la crise du coronavirus.

Dans un communiqué, Hertz a indiqué avoir été "avisé oralement" par la SEC, le gendarme de la Bourse américaine, de son intention d'enquêter sur l'opération de levée de fonds du loueur américain de voitures.

A la Bourse de New York, le cours de Hertz a été suspendu une grande partie de la séance, puis il a terminé en hausse de 2,56% à 2$. Le titre a perdu 87% de sa valeur depuis le début 2020.

Après les échanges oraux avec le personnel de la SEC, les ventes de titres Hertz "ont été rapidement suspendues dans l'attente d'informations plus précises concernant la nature et le calendrier de l'enquête" de la SEC. La compagnie a précisé que ses services "sont en contact régulier avec la Commission" depuis ce contact initial.

Hertz s'est placé le 22 mai dernier sous la protection de la loi sur les faillites aux Etats-Unis, après avoir vu ses revenus s'effondrer avec la crise du coronavirus, qui a stoppé net les réservations, notamment à partir des aéroports américains, où le groupe est très implanté.

Une perte de 2 Mds$ pour Carl Icahn, 1er actionnaire de Hertz

Afin de financer un plan de restructuration, le groupe avait néanmoins annoncé ces derniers jours le lancement d'une augmentation de capital de 500 M$. Une opération à haut risque pour les investisseurs, qui risquent de perdre leur mise si le groupe ne parvient pas à se redresser.

La justice américaine avait autorisé Hertz à lancer cette levée de fonds malgré la procédure de faillite en cours. Par ailleurs, le Nyse a prévenu la semaine dernière l'entreprise qu'elle allait être radiée de la cote, ce que Hertz a prévu de contester en justice.

De son côté, le principal actionnaire de Hertz Global Holdings, le milliardaire Carl Icahn, a jeté l'éponge sur ce dossier, et a vendu à perte sa participation, qui représentait 39% du capital, soit 55,3 millions de titres cédés à... 72 cents pièce, encaissant au passage une lourde perte de 2 milliards de dollars, selon la chaîne télévisée 'CNN'.

©2020,

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !